Scene du jeu en VR chez Virtual Room
Virtual Room

Time Travel Chapter II

date du test février 2020 | auteur Alex [ OWAG ]

2 à 4
joueurs
25
par personne
Moyen
Niveau

Virtual Room propose chaque année de nouveaux scénarios, nés de leur propre studio, pour vous permettre de plonger dans un monde tout en Réalité Virtuelle. Time Travel est une expédition temporelle qui promet de nombreuses aventures dans des décors variés !

Votre objectif est de retrouver des artefacts aliens cachés dans différents mondes et époques pour les ramener dans votre présent futuriste et permettre aux vôtres de lutter contre une terrible attaque !

Time Travel, les premiers scénarios de Virtual Room

Time Travel, chapter I a été le premier chapitre conçu par Virtual Room. Cette première aventure est plus ludique et facile que les suivantes. Pour profiter d’un peu plus de challenge, nous avons joué directement au deuxième chapitre, conçu un an après le premier jeu.

Nous regrettions justement la simplicité particulière des jeux comme Eclipse ou Nautilus et nous étions curieuses de découvrir ce nouveau scénario qui promet une certaine difficulté. En effet, chaque saut temporel possède son propre chronomètre de 8 minutes et c’est court ! Ici, les joueurs n’auront pas forcément le temps de contempler la beauté d’un temple Inca ou celle d’un environnement désert en plein Far west. La diversité des environnements est intéressante : vous plongerez aussi au fond des mers, proche d’un navire coulé ou encore dans l’espace pour affronter une attaque alien.  C’est rapide, mais un joueur peu habitué à la VR pourra être impressionné par tous ces voyages  multi-mondes.

Temple majestueux en VR

En VR, les escapes games sont parfois peu intuitifs

Nous avons rencontré la même difficulté ici que sur les autres escape games en VR (que ce soit en salles ou sur notre chère et tendre PSVR) : si les mouvements, actions, choix attendus sont simples, une fois dans un monde de synthèse, il n’est pas toujours évident de savoir quelle trappe peut s’ouvrir ou quelle manipulation pourrait être efficace.

D’autant plus qu’ici, si votre main n’est pas parfaitement située, la trappe que vous essayerez d’ouvrir peut rester fermée : il faudra croire en vous et retenter la manipulation. Ces situations sont inexistantes dans les escape games de-la-vrai-vie. Heureusement, ces instants ne sont ni nombreux ni trop longs, le reste du jeu est bien fluide, vous ne verrez pas le temps passer !

Un environnement bien calibré

Les mondes visités seront donc très différents :  Virtual Room vous proposera par la même occasion une initiation aux univers en VR, vous pourrez découvrir le potentiel de la VR grâce à cette palette d’univers. Bien évidemment, comme le précise souvent Philippe Fuchs*, la VR n’est pas ici pour coller au plus proche d’un monde réel, mais pour vous plonger dans un univers de synthèse très immersif: et l’expérience est ici réussie : les graphismes sont très bons (bien que nous n’ayons pas ressenti le même effet wahou que face à ce soleil brulant dans Eclipse) .

Virtual Room utilise la technologie HTC Vive qui est évidemment du très bon matériel, bien que l’effet grille y est plus présent que sur le PSVR et le casque plus « lourd » à porter. Pour ma part, j’ai ressenti une légère gêne due à son poids vers la fin du jeu.

Dernier point technique que j’adore aborder quand l’expérience est réussie: vous n’aurez aucune sensation de motion sickness (le mal des transports version Réalité Virtuelle) et c’est évidemment un des points les plus importants à mon sens, car lorsque ce mal vous touche, votre jeu en est totalement gâché. Mais ceci à un coût, les concepteurs ont donc choisi des scènes de jeu dans lequel vous n’aurez quasiment pas besoin d’évoluer, vous serez toujours téléporté de zone en zone. On aurait pu apprécier des astuces pour nous donner la sensation de nous mouvoir davantage: je pense notamment à Eclipse qui propose un déplacement soit par ascenseur, soit par une passerelle mouvante.

Western en VR chez Virtual Room

Une belle expérience en réalité virtuelle

La pression dans ce jeu est constant, ces chronomètres de 8 minutes ne vous laisseront pas de repos, surtout si comme nous, vous échouez durant le premier monde quelques secondes avant la fin. Evidemment, ce premier niveau est aussi, à mon sens, le monde dans lequel vous prenez vos marques, vous comprenez la logique interne à cet escape game : la suite sera donc certainement plus fluide et efficace pour chacun d’entre vous.

Les énigmes sont dans tous les cas assez simples, mais l’immersion dans un monde virtuelle rend toujours plus difficile la compréhension des puzzles. Il est impensable pour des jeux aussi courts de mettre en place des énigmes aussi compliquées que dans l’excellent jeu Last Labyrinth

Bien que ce niveau est annoncé comme plus difficile, il reste très accessible surtout si vous avez l’habitude des escape games, d’autant plus que vous n’aurez qu’un seul bouton a utiliser sur vos manettes. Impossible de vous tromper !

Prêt à voyager dans le temps ?


* Oui je voulais étaler ma culture et citer cet auteur qui a écrit  « Théorie de la réalité virtuelle, les véritables usages », un ouvrage un peu dense et assez « universitaire » mais qui aborde en profondeur le sujet !

Découvrez nos derniers tests de jeux en VR

owag
Escape Game VR
Down the rabbit hole
1
joueur
20€
/ personne
2 h 30
/ partie
Cortopia AB
owag
Jeu vidéo
8 maps d’escape games à faire sur Fortnite
1 à 16
joueurs
0€
/ personne
+ 10 h
/ partie
Epic Game
owag
Salle de jeux VR
Time Travel Chapter II
2 à 4
joueurs
25€
/ personne
45 mn
/ partie
Virtual Room