intérieur du prison
  • 27 décors différents
  • pour tous les âges et tous les goûts
  • on est libre de jouer les salles dans l’ordre que l’on veut
  • quelques défis se répètent : escalader, appuyer sur des boutons rapidement, lancer d’objets

Prison Island ressemble beaucoup à Fort Boyard ! En effet, c’est un action game (ou jeu d’aventure indoor) dans lequel on rentre dans des salles pour relever des défis.

Bon, dans Prison Island, je vous rassure, on ne lutte pas contre ses phobies, mais on rencontre plusieurs types d’épreuves : logique, agilité, dextérité, sportive, culture G, il y en a vraiment pour tous les goûts !

Voici une petite vidéo de présentation pour vous mettre dans l’ambiance :

 

 

 

Prison Island est une franchise d’action game internationale

D’abord, un peu d’histoire avant d’entrer dans le vif du sujet ! Prison Island est née en Suède en 2004. Elle s’y est répandue tout doucement jusqu’à s’ouvrir à l’international à partir de 2015. Aujourd’hui, il existe 48 prisons dans 10 pays et ces chiffres ne cessent d’augmenter. En France, au moment où je rédige cet article, vous trouverez un Prison Island à Côte d’Opale, Lille, Lyon, Montpellier, Nancy, Nantes, Strasbourg et… Toulouse ! D’autres vont bientôt ouvrir, notamment à Bordeaux.

La maison mère de Prison Island propose un catalogue de 50 salles et chaque franchise pioche dedans. Ainsi, vous ne jouerez pas les mêmes salles dans chaque ville, chaque Prison Island est différent !

Prison Island Toulouse propose donc 27 salles différentes ! Et nous avons compté une très bonne répartition entre elles, entre défis sportif, de dextérité et de réflexion. 

 

De 1h à 2h de liberté en prison

Prison Island propose d’accéder à ses salles durant des créneaux de 1h ou 2h. Durant ce lapse de temps, vous pourrez avoir accès au très long couloir du pénitencier où se trouvent toutes les portes des salles. Et grâce à un badge, vous pourrez ouvrir chaque porte au gré de vos envies ! Il n’y a qu’une seule contrainte et elle est logique : il faut que la salle soit libre ! Un voyant, tantôt vert, tantôt rouge vous l’indique.

Devant chaque salle un panneau donne sommairement quelques informations sur les qualités à avoir dans la salle (physique, tactique, réflexion), le nombre de personne optimal et le stress ressenti. Mais on ne sait jamais vraiment avant d’entrer ce que l’on va y découvrir ! 

Dès qu’on rentre dans une salle, un chrono se déclenche ! Prestement, on va devoir comprendre ce que l’on attend de nous et bien sûr se mettre à l’action. Comme le décompte est de quelques minutes, on échoue souvent la première fois (die & retry !), alors on y retourne pour réussir ou améliorer son score, c’est selon.

En 2h, nous avons réussi à découvrir les 27 salles et à faire un score apparemment assez honorable pour une première fois. Mais certaines personnes préfèrent faire les scores maximum en jouant moins de salles, quitte à ne pas tout voir, libre à chacun-e d’agir à sa guise !

paniers de basket ball

 

A Toulouse, 27 salles = 27 univers différents

On arpente les couloirs d’une prison, mais dès qu’on rentre dans une salle, on découvre un décor totalement différent. Il peut ressembler à un vrai décor d’escape game ou poser juste les modules de l’épreuve avec une petite mise en ambiance ; il peut être très concret ou totalement onirique, chaque porte ouvre sur un nouveau monde. Il faut donc savoir « se reseter » à chaque nouveau défi.

Au niveau du sport, on rencontre beaucoup d’escalade, quelques épreuves de force et d’autres de dextérité. Savoir viser est aussi un très grand plus dans cet action game. Dans les épreuves les plus physiques, tous les membres de l’équipe ne sont pas obligés de participer pour remporter des points. Dans d’autres défis, il s’agira d’avoir de très bon reflexe et d’agir très rapidement.

Concernant la réflexion, on est assez loin des énigmes d’escape game, même si des salles peuvent s’en inspirer. Etre joueur-se-s d’escape game est bien évidement un bon atout dans ce genre de jeu, car nous avons des réflexes de fouilles et un sens de l’observation qui nous font gagner beaucoup de temps ! Être bon en calcul mental est aussi une qualité ! Par contre, contrairement aux escape games, Prison Island propose des épreuves de culture générale.

 

tireur derrière des barreaux

 

En en sortant, on en redemande ! 

Prison Island peut vite rendre accro ! On a beau avoir joué les 27 salles, après 2h de jeu, nous avions envie d’y retourner pour améliorer notre score dans certains défis. Et nous ne sommes pas les seuls ! Des équipes de joueur-se-s viennent régulièrement se confronter à ces challenges. La meilleure équipe de Toulouse a même un casier dédié pour mettre ses affaires personnelles. C’est pour dire !

Nous vous conseillons donc de tester au moins une fois ce type de jeu, car vous y trouverez forcément des salles qui vous plairont ! En famille ou entre ami-e-s, c’est une activité originale et vraiment fun. Si vous n’habitez pas dans une ville où se trouve un Prison Island, vous pouvez aussi jouer chez Time Tripper. qui propose une mise en scène différente autour de ses salles. Mais les deux enseignes sont de très bon action game, foncez-y !    

Plus d’informations : https://prisonisland-toulouse.fr/