clown terrifique
Supermassive Games

Until Dawn Rush of Blood

auteur Virginie [ OWAG ]

16
1
joueur
20 €
à partir de
Au choix
Niveau

Une petite descente dans la folie au bord des montagnes russes, ça vous tente ? Aux programmes des festivités : des clowns sanguinaires, des fantômes très agressifs ou encore des mannequins meurtriers. Et si durant les quelques moments de répit, vous viviez sous la pleine lune, les sensations fortes des pentes dévalées à tout vitesse… Allez, venez, je suis sûre que vous allez apprécier !

Until Dawn Rush of Blood est un dérivé du jeu d’aventure Until Dawn, qui se vit tel un film interactif de type survival-horror, reprenant donc les codes des Slashers. On pense à Scream, Saw, Souviens-toi de l’été dernier, pour ne citer que les plus célèbres.

Dans ce nouveau volet, le principe est très simple : vous avancez sur des rails les deux mains armées et vous tirez le mieux possible sur les créatures et objets diverses qui vous attaquent. Vous ne contrôlez pas votre vitesse, vous devrez également faire preuve de souplesse et de réactivité, mais surtout, vous devrez gérer votre stress et votre peur.

Pour que vous visualisez un peu la tension de ce jeu, voici comment je l’ai découvert il y a quelques années :

 

Ici, ce n’est donc pas spécialement le scénario qui nous intéresse, mais le climat dans lequel on nous plonge. Vous êtes coincé.e de nuit et en hiver, dans un parc d’attraction horrifique. Mais alors pourquoi donc ? La volonté malsaine d’un savant fou qui pratique des expériences sur vous : il teste pour le plaisir vos réactions dans des contextes épouvantables.

Une immersion si forte que vous risquez d’ôter votre casque en pleine action !

Au fil de votre cheminement sur les rails, vous êtes ainsi amené.e dans une maison hantée creepy, un abattoir en action, un hôpital psychiatrique désaffecté, un cirque glauque… mais comme vous avez inhalé au passage les vapeurs de gaz hallucinogènes, vous ne savez plus bien distinguer les dimensions réelles des êtres que vous voyez. Et puis, la luminosité est très faible, voire absente, vous êtes donc constamment sur le qui-vive car, que ce soit des hallucinations ou non, il y a très souvent des horreurs croupies dans le noir prêtent à vous sauter dessus !

Soyons clair, s’il n’était pas en réalité virtuelle, ce jeu serait juste un énième rail shooter reprenant les grands standards des films d’horreur. De ce fait, dans le monde du jeu vidéo, on pourrait attendre les échos d’une certaine lassitude. Mais la VR rend l’aventure immersive par essence et l’esthétique global du jeu, sa bande son angoissante et ces nombreux jumps scares font de ce jeu un petit régal.

 

clowns armés terrifiants dans le noir

Un jeu de réalité virtuelle qui tient dans le temps

Until Dawn Rush of Blood est sorti en 2016, nous l’avions testé la première fois au MK2 VR il y a quelques années… sur le papier, ça semble dater, mais le rendu du jeu est excellent. Les passages extérieurs sous la pleine lune entre deux baraques, les sensations lorsque l’on descend une longue pente et que l’on prend de la vitesse dans notre petit wagonnet, l’esthétique soignée de chaque niveau que l’on perçoit à la lampe torche, plus d’un aspect rend ce jeu palpitant à vivre.

En tout cas, pour ma part, le simple fait de me laisser balader dans ce monde est un grand plaisir en soi. Il est d’ailleurs bien dommage que des créatures aux mauvaises intentions (me tuer en l’occurrence) viennent interrompre mes contemplations.

Côté jeu, chacun des 7 tableaux durent entre 20 et 30 minutes. De façon tout à fait classique, vous gagnez des points en vous défendant avec vivacité et en tirant sur des éléments de décors bien cachés. Vous surmontez des personnages de plus en plus nombreux et difficiles à tuer, et vous rencontrez des boss de plus en plus coriaces à chaque fin de niveau. Certes, ce type de gameplay est vu et revu, mais les environnements sont très variés et l’ambiance générale est assez anxiogène pour qu’il n’y ait pas de sensation de répétition.

Vous aurez deviné par vous-même que ce jeu se joue assis. Ainsi, hormis les passages de pur montagnes russes qui procurent chez certain.e.s comme moi les mêmes sensations au ventre que dans la réalité, vous avez peu de risques d’avoir mal au cœur en joueur à ce jeu.

Pour vous convaincre un peu plus de l’intérêt de l’expérience, je vous laisse avec la bande annonce officielle et vous souhaite de joyeux cauchemars !

Découvrez nos derniers tests de jeux en VR