petit chat au bord d'une rivière
ZOINK AB

Ghost Giant

auteur Virginie [ OWAG ]

18.5
1
joueur
19.99 €
à partir de
Facile
Niveau

Vous êtes un fantôme tout autant gentil que géant, l’ami imaginaire de Louis, un petit garçon qui, face à l’absence de sa mère, doit accomplir des tâches d’adulte : trouver des graines pour ensemencer son champ de tournesols, se rendre au village et travailler pour gagner de quoi acheter des objets, réparer des machines…

Il est courageux, mais un peu jeune pour accomplir cela tout seul. Ainsi, il fait appel à vous pour l’aider et le rassurer. Au fil du temps, vous tissez des liens, apprenez à le connaître, lui et sa famille, mais également les différents habitants de Sancourt, le monde où il vit.

Voici un aperçu du graphisme enchanteresse de ce jeu :

 

Oui, le décor est aussi beau que le suggère cette vidéo ! Vous êtes plongé dans un corps immense et vous surplombez un univers tout mignon et très coloré habité par des animaux humanoïdes qui vaquent à leurs occupations.

On dirait un cartoon fait avec du carton (virtuel), une sorte de scène de théâtre onirique pour grands enfants. Hormis la qualité incontestable du graphisme, ce qui est assez époustouflant est le soin accordé aux détails de chaque paysage et le rendu de la perspective jusqu’aux lignes d’horizon. De plus, chaque élément de ce monde est constamment animé de mouvements naturels et fluides, ce qui rend l’univers très vivant. En un mot, c’est juste M-A-G-N-I-F-I-Q-U-E ! De quoi convertir n’importe qui aux jeux vidéo et surtout à la réalité virtuelle !

Notons d’ailleurs que vous ne vous déplacez pas dans ce décor. On peut juste pivoter sur soi-même pour apprécier le panoramique qui nous entoure. Le fait d’être statique évite d’office tout mal de cœur et place tour à tour spectateur de petites scénettes de vie et acteur, lorsque Louis a besoin d’aide. De votre corps, vous ne voyez que vos grandes mains translucides, que vous dirigez avec deux PS Move obligatoirement. Malheureusement, ce jeu ne peut pas se jouer avec les manettes classiques.

Une expérience immersive narrative aboutie

« Ghost Giant » comporte 13 niveaux représentant des lieux (champ, place de village, port…) où vous pouvez interagir avec des éléments de décors pour résoudre de petites énigmes. Ces dernières sont parfaitement intégrées à la narration, tout en apportant leur lot de surprises. C’est ainsi que vous plongez naturellement dans une histoire touchante un peu triste, mais ayant de nombreux moments joyeux. On y retrouve tous les ingrédients d’un conte pour enfant et cela fait réellement beaucoup de bien d’y être immergé !

dessin ferme avec un champ de tournesols

 

À chaque nouvelle étape, Louis vous présente un but précis à accomplir, à vous de comprendre par vous-même comment exploiter les éléments présents dans le décor pour l’aider. Vous observez, fouillez, tâtonnez et devez surtout faire preuve d’imagination pour récupérer des éléments et réaliser des combinaisons astucieuses. Souvent, c’est plutôt évident, à d’autres moments, on passe du temps à tester des options.

Vous êtes donc amené à accomplir des actions très variées : tirer, pousser, agripper, secouer, frotter, voire souffler, sans oublier de faire régulièrement de petits câlins à Louis pour le faire rire. Vous pouvez aussi déplacer des parties du décor pour découvrir des éléments cachés, faire pivoter des maisons et assister à des conversations. Et vous vous surprendrez à prendre beaucoup de plaisir à lancer des objets dans le décor pour le simple plaisir de les regarder rebondir. On y retrouve clairement son âme d’enfant !

Une utilisation de la réalité virtuelle 100% réussie !

Vous l’aurez donc compris, nous avons été vraiment conquises par ce jeu pour sa beauté, sa narration et ses originalités. Il y a néanmoins quelques bémols. Le jeu est en anglais avec des textes traduits au-dessus des personnages qui parlent. Il est préférable d’avoir un petit niveau dans la langue de Shakespeare pour ne pas devoir avoir les yeux rivés sur les personnages, d’autant qu’ils peuvent être éloignés les uns des autres.

D’autre part, Ghost Giant n’est donc jouables qu’avec des PS Move et celles-ci peuvent avoir des problèmes de calibrages en cours de jeu. Ceci dit, les commandes sont très succinctes, vous n’aurez que deux boutons à utiliser, la gâchette arrière pour attraper et le bouton central pour pointer. Ni plus, ni moins que ces commandes et votre créativité dans vos mouvements. C’est simple, efficace et ça rend le jeu très fluide.

La durée de ce conte est annoncée entre 4h et 6h. Hormis les actions principales à accomplir, vous aurez bien sûr des défis parallèles qui vous demanderont d’observer minutieusement le décor et de faire preuve d’adresse. Une fois le jeu terminé, vous pourrez revenir indépendamment dans chaque tableau pour les finaliser.

En nous plongeant dans ce monde mignon, vivant et coloré, Ghost Giant se révèle être un jeu de réalité virtuelle plutôt original qui nous a vraiment charmé. La qualité de ses graphismes et de sa narration nous fait espérer un second volet pour pouvoir vivre de nouvelles aventures avec notre ami Louis.

Découvrez nos derniers tests de jeux en VR