HOMME FUMANT LA PIPE DANS DES ESCALIERS

Live City Game : La disparition du Dr Watson

date du test août 2020 | auteur Virginie [ OWAG ]

2 à 4
joueurs
60
prix total
9 ans
à partir de

Moriarty a encore frappé ! Cette fois-ci, il est allé très loin : il a carrément enlevé le Docteur Watson. Mais Sherlock Holmes a tout de suite compris que c’était un écran de fumée, un subterfuge pour détourner son attention. Du coup, il nous a chargé de retrouver son co-équipier, tandis que lui enquêtera sur le véritable crime que Moriarty souhaite commettre au même moment. Sherlock Holmes nous épatera toujours avec ses coups d’avance !

personne écrivant

Moriarty s’est donc amusé à créer une série d’énigmes pour balader Sherlock dans Paris durant 1h30. Ce dernier aurait peut-être trouvé l’activité « booooring » vu son goût très particulier pour les affaires tordues et insolubles. Par contre, nous qui aimons autant nous balader que les énigmes, nous avons bien apprécié l’exercice ludique !

Munies d’un plan du quartier en papier, de plusieurs enveloppes et d’une interface pour notre smartphone créée spécialement pour l’occasion, nous avons pu découvrir une autre facette des petites rues romantiques du quartier Saint-Michel et des quais de Seine. Une visite bien tranquille puisque les rues étaient assez désertes en ce mois d’août cuisant à 37° C.

De bonnes surprises qui rendent le jeu immersif

Le jeu de piste « La disparition du Dr Watson » propose donc un scénario très simple et épuré. Le lien entre les énigmes se fait via l’application mobile depuis laquelle Moriaty s’adresse à nous. Il nous questionne et nous dirige en nous adressant des textes, mais aussi des images et des cadenas numériques, ce qui rend le jeu de piste plus dynamique que s’il était proposé exclusivement sur papier. Et bien sûr, l’application intègre également un système de messagerie instantanée, pour pouvoir aider l’équipe en cas de difficulté.

En cours de jeu, nous avons cru comprendre que le scénario du jeu évoluerait peu, mais c’est alors qu’un bon rebondissement nous a brillamment contredites. Il nous a d’ailleurs apporté un gros coup de chaud qui n’avait rien à voir avec la canicule. Nous avons dû agir tout aussi rapidement qu’efficacement, ce qui demande un grand sang froid (oui vous pouvez noter notre obsession du moment pour le chaud-froid).

Cette partie du jeu nous a rappelé que « La disparition du Dr Watson » est créé une enseigne d’escape games, qui n’est autre que Gamescape. On en sent la signature dans la qualité des énigmes proposées et certaines originalités comme cette surprise très sympa.

Ainsi, le jeu ne se déroule pas uniquement dans la rue comme on pourrait s’y attendre. Cela apporte un gros plus à l’aventure. L’année dernière, nous avions déjà rencontré de belles surprises de ce type lors du jeu de piste éphémère « A la recherche de l’Elixir de longue vie » de La Pièce. Cet été, Gamescape a trouvé également de brillantes idées pour enrichir son jeu de piste et permettent aux joueurs de sortir du cadre traditionnel du jeu de pistes.

Le monde est plein de choses claires que personne ne remarque jamais*

Les énigmes proposées par Moriarty sont en toute logique basées sur l’observation. C’est la base des jeux de piste. On est donc amené à rechercher des informations extérieures pour avancer dans le parcours, et parfois même à suivre directement les directives du célèbre ennemi de Sherlock Holmes.

Mais à quelques reprises, l’observation sert autant à résoudre les énigmes qu’à les comprendre. Ce n’est pas une question de niveau de difficulté, car toutes les énigmes sont abordables. Mais certaines d’entre elles ne sont pas évidentes à la première lecture, il faut changer de points de vue (prendre du recul ou au contraire examiner plus attentivement ce que l’on a sous les yeux) pour en comprendre le sens. Cela ajoute du piment au jeu.

De plus, certains puzzles sont basés sur le décryptage, d’autres sur des jeux de mot plutôt fins. Il y a là une belle alternance entre différents types d’énigmes, ce qui nous a forcément beaucoup plu.

 

carte de Paris tenue par une femme

Tout cela nous fait penser que ce jeu de piste est plutôt destiné à des adultes (éventuellement) accompagnés d’enfants, et non l’inverse. Ceci dit, les plus jeunes pourront aider en cherchant les infos extérieures nécessaires à la résolution des énigmes, ce qui peut être un gros atout dans une équipe.

Découvrir Paris autrement grâce à un jeu de piste

Ainsi, ce premier scénario de Live City Game est une belle façon de découvrir ou redécouvrir des rues proches de Notre Dame et des quais de Seine. Le jeu de piste en lui-même reste toujours dans le cadre des énigmes et de son scénario, il n’aborde donc pas l’histoire de Paris. Mais à la fin du jeu, le game master offre une petite revue couleur qui permet d’en apprendre davantage sur les lieux emblématiques du parcours, ce qui est une chouette idée.

 

*c’est une citation d’Arthur Conan Doyle, of course

Découvrez nos dernières chroniques de jeux

owag
Escape Game en kit
[ Print + Clue + Escape ] Humanity 2.0.
1 à 4
joueurs
11€
/ personne
1 h 30
/ partie
clueQuest
owag
Jeu de piste
Live City Game : La disparition du Dr Watson
2 à 4
joueurs
60€
/ personne
1 h 30
/ partie
owag
Livre d'énigmes
L’île au Singe
1 à 4
joueurs
15€
/ personne
60 mn
/ partie
Don't panic games