Sous Scellés

Sous Scellés : Le Gardien des caves

date du test mars 2021 | auteur Virginie [ OWAG ]

Le gardien d’immeuble Jean-Louis Safarian n’était pas un homme très bavard, ni très aimable d’ailleurs, mais il faisait son job. Un jour, des résidents de l’immeuble l’ont retrouvé mort dans le local de la chaufferie situé au sous-sol. A priori, c’est un meurtre, saurez-vous deviner l’identité de l’assassin ?

Une enquête basée sur un dossier judiciaire classé sans suite 

Nous avons reçu une enveloppe scellée contenant un dossier CONFIDENTIEL, qui comprenait toute une enquête judiciaire : rapport d’autopsie, procès verbaux, photos et croquis du lieu du crime, objets retrouvés sous scellés, articles de presse, etc. En somme, le dossier est très bien fourni, et c’est sans compter les documents annexes à consulter sur Internet. La Police a fait un beau travail de recensement d’informations, dommage qu’elle n’ait pas pris assez de temps pour les étudier ! 

DOCUMENTS EPARPILLES

Tous les éléments que nous avons en main sont super crédibles ! On croirait de vrais documents officiels. Cela rend le jeu 100% immersif ! On accroche tout de suite, car on s’y croirait. Qualité du papier, en-têtes de page et tampons officiels, chaque petit détail a été travaillé pour correspondre à la réalité. Sous Scellés offre également un petit carnet pour noter ses découvertes. Bien sûr, il s’avère très utile ! Il est à utiliser impérativement dès le début du jeu.   

On est libre d’enquêter à sa façon 

Comme nous pouvons prendre l’enquête par n’importe quel point d’entrée, nous avons fait le choix d’étudier les éléments chacune de notre côté, pour ensuite confronter nos déductions. Mais libre à vous de découvrir en équipe les documents dans l’ordre qui vous plaira. Entre autres, vous pourrez étudier la scène de crime, le corps de la victime ou son carnet personnel, les témoignages de chaque résident de l’immeuble. Vous êtes complétement libres de vous approprier le jeu comme il vous plaira ! 

Le gardien des caves est comme un puzzle, les informations sont éparpillées, mais en les reliant, se dessine la suite d’évènements qui a abouti à ce meurtre. Cette construction de jeu rend l’expérience très agréable, cela donne une impression de progression naturelle dans son enquête. Dès qu’on attaque l’affaire sous un nouvel angle, on a la récompense d’apprendre des faits pertinents qui se croisent bien avec les trouvailles précédentes. 

Selon les documents étudiés, vous aurez un travail de déduction à mener ou un petit décryptage à effectuer. Tout est une question d’observation et de bon sens. Sans grande surprise, tout le monde pouvait en vouloir au gardien pour son attitude. Mais de notre côté, nous n’avons pas eu beaucoup de doutes sur l’identité de l’assassin. Elle nous est apparue assez clairement. Ceci étant, il faut relier un certain nombre de preuves pour l’incriminer et être sûr que les autres résidents ont un bon alibi. 

COUPURES DE PRESSE

Un fait divers tout à fait vraisemblable 

Au fil des découvertes, l’immeuble et son histoire prennent vie. Chaque résident a un profil, un caractère et une relation particulière avec chaque voisin. Nous avons trouvé le jeu plutôt bien écrit, car nous avons très facilement imaginé leurs interactions au quotidien. On a tous croisé un jour ou l’autre des personnes qui ont les profils de ses personnages. On imagine donc sans trop de problèmes quel type de voisin-e, chacun-e peut être. Ceci dit, il ne faut pas prendre tous les témoignages comme vrais, puisqu’il y a eu un meurtre ! On sait qu’un-e d’eux (minimum) ment, alors on se méfie et on cherche toutes les incohérences possibles.  

Nous avons pris beaucoup de plaisir à découvrir cette histoire. Non pas qu’elle soit originale, bien au contraire, puisqu’il s’agit d’un fait divers ! Mais il est toujours intéressant appréhender des évènements sous différents angles. Et contrairement à des jeux de société comme Sherlock Holmes : Detective Conseil ou Detective qui demandent beaucoup d’investissement et qui contiennent quelques fausses pistes, ici on résout l’enquête en réfléchissant certes, mais sans prise de tête.    

Cette enquête est donc accessible à tout public. D’ailleurs, elle a été écrite pour être jouée en une soirée. Sous Scellés la considère comme une Enquête Eclair, permettant de découvrir le principe des jeux qu’il propose. Vous pouvez aussi opter pour Les Oubliés, une enquête plus longue qui se déroule sur 4 chapitres. Chaque mois durant 4 mois, on reçoit une boite contenant les éléments pour progresser dans son investigation. Affaire à suivre… 

Pour plus d’informations : https://sousscelles.fr/ 

Découvrez nos dernières chroniques de jeux