Parmi le nombre impressionnant de jeux de société qui sont proposés chaque semaine, voici ceux qui nous ont notre  particulièrement plu !  

Nos critères de sélection ne sont pas strictes. Il s’agit de jeux que nous avons trouvé particulièrement funs et originaux. De plus, ils sont immersifs et cohérents, c’est à dire que les règles collent bien avec le thème abordé. Et enfin, nous avons été sensibles au travail des illustrateurs et illustratrices de ces titres qui esthétiquement sortent aussi du lot ! Ils sont sur le marché depuis quelques mois, octobre 2021 pour le plus « vieux ».


ECHOES

Voici un petit jeu d’enquête très sympa dans lequel on va reconstituer une histoire en écoutant ! 

Le jeu est composé de cartes représentant des fragments d’une histoire et d’une application téléchargeable sur mobile. Chaque carte est une image associée à un extrait sonore que nous découvrons via l’application. 

Une fois que nous avons réussi les premières associations, on découvre d’autres extraits sonores. D’associations en associations, on remet progressivement les fragments dans l’ordre jusqu’à comprendre l’histoire dans la globalité. 

C’est un jeu très malin et agréable à jouer. Il est prenant, on discute, on échange nos points de vue, il y a de la matière à hypothèses ! Ceci dit le jeu assez court. Chaque boite propose une seule enquête qui dure environ 1 heure. 

Aujourd’hui, on peut découvrir 3 histoires aux thèmes très différents. La Danseuse nous amène dans un manoir hanté écossais, Le Cocktail nous fait enquêter dans un bar clandestin de New York dans le milieu de la pègre, L’Eclipse nous fait étudier ce qui a provoqué une apocalypse dans une histoire futuriste où le monde est en ruine. 

Petit bémol : l’application propose une expérience en réalité augmentée à condition d’avoir un téléphone compatible (il faut qu’il supporte les apk ARcor/android ou ARKit/apple). Sinon, vous devrez entrer dans l’application des codes qui figurent sur les cartes. C’est ce que nous avons fait et cela ne nous a pas gênées outre mesure. 

De Dave Neale et Matthew Dunstan, Illustré par Thomas Giles, Harnickell Design et Samuel Bourguignon
De 1 à 4 joueurs
A partir de 14 ans
Pour des parties de 30 à 60 minutes
Echoes – L’Eclipse 10,50 € chez Philibert 
Echoes – Le Cocktail 10,50 € chez Philibert
Echoes – La Danseuse 10,50 € chez Philibert


Scooby-Doo : Escape

Bon, je l’avoue de suite, j’aimais beaucoup regarder les dessins animés de Scooby-Doo lorsque j’étais petite, alors j’ai foncé sur ce jeu avec beaucoup d’attentes. 

Pour celles et ceux qui ne connaissent que de nom, Scooby-Doo et sa bande sillonnent l’Amérique au bord de leur van psychédélique et enquêtent dans des maisons hantées ou des endroits où ont lieu des apparitions surnaturelles. Tandis qu’une partie de l’équipe est sérieuse et rationnelle, Scooby-doo et Sam traînent, mangent et se font des énormes frayeurs quand des évènements anormaux arrivent. Mais ils arrivent toujours sans le vouloir à aider l’équipe dans la résolution de l’enquête.

Dans le jeu Scooby-Doo Escape, on reprend ce même principe d’enquête dans un manoir hanté. On va progressivement découvrir le lieu qui est représenté par des tuiles, chacune d’elles comporte des endroits à explorer. De leur côté, chaque personnage a une faculté (enquêter, rechercher, utiliser, sentir, manger) et un livret, qu’on consulte lorsque l’on décide qu’un personnage explore un endroit.

Tout est géré par des associations de chiffres, un système très simple à prendre en main. L’équipe peut se partager les livrets des personnages et ainsi la lecture, et même pourquoi pas les interpréter, car les caractères des personnages sont très bien respectés. 

Scooby-Doo Escape reprend également les principes de l’escape game. Nos personnages se retrouveront enfermés à certains moments, ils devront résoudre des énigmes pour trouver des codes leur permettant de se libérer et/ou d’explorer de nouveaux lieux. 

Les énigmes sont agréables, assez simples et très classiques. Elles sont abordables par des joueur-se-s qui ne sont pas forcément habitué-e-s aux escape games. 

D’un autre côté, l’enquête dans son ensemble et son clou final sont complétement dans l’ambiance des dessins de Scooby-Doo. 

De Jay Cormier et Sen-Foong Lim, Illustré par Rick Hutchinson et Rob Lundy
De 1 à 5 joueurs
A partir de 8 ans
Pour des parties de 2 à 3 heures
22,50 € chez Philibert 


Welcome to the moon

Voici l’un des meilleurs jeux de Flip & Write et le plus complet proposé à ce jour ! 

Qu’est ce qu’un Flip & Write ? C’est un jeu à cocher. Dans ce type de jeu, chacun-e aura une fiche qu’il-elle remplira pour construire son jeu tout au long de la partie. À chaque tour, on dévoilera une ou plusieurs cartes d’un paquet commun et chacun-e fera un choix parmi les options ainsi dévoilées. Nous vous invitons à consulter notre article TOP des jeux Roll & Write qui présente différents jeux basés sur ce principe. 

Welcome to the Moon propose 8 fiches différentes, donc 8 façons de jouer  ! On peut les jouer indépendamment les unes des autres ou les relier en mode campagne. Dans ce cas, une histoire évolutive liera les différentes fiches et l’on y progressera différemment selon nos victoires ou nos défaites. La campagne est donc rejouable plusieurs fois. 

Ce jeu est tout à fait accessible à tout type de joueur-se-s. On y construit une stratégie, mais on y fait aussi preuve d’opportunisme.

Les différentes fiches proposent des niveaux de difficultés croissants. Au début, on fera décoller notre fusée, puis on dessinera son trajet jusqu’à la Lune. Une fois arrivé-e, on développera les technologies qui nous permettront d’y vivre et… on en subira les conséquences. 

Seul bémol : comme il y a 8 fiches différentes, il faudra bien découvrir les règles de chacune, ce qui occasionne la lecture d’un livret de règles assez conséquent ! Heureusement, la maison d’édition du jeu, Blue Cocker, a mis en ligne des vidéos règles qui permettent d’apprendre à y jouer facilement. 

Welcome to the moon est le dernier volet de la trilogie des jeux Welcome. Le premier titre est  Welcome to. C’est un jeu marquant qui a beaucoup de succès, on y construit des maisons dans un lotissement. Le jeu est beau et les règles sont rapides à prendre en main. Le deuxième  Welcome to Las Vegas est beaucoup plus complexe que les autres. On y construit des casinos. Il y a beaucoup de façons différentes de marquer des points, ce qui peut perdre un certain nombre de joueur-se-s. 

De Benoit Turpin, Illustré par Alexis Allard
De 1 à 6 joueurs
A partir de 10 ans
Pour des parties de moins de 30 minutes
34,90 € chez Philibert 


FORT

Voici un jeu de Deck Building super beau, fun et un peu chaotique ! 

Qu’est ce qu’un Deck Building ? Un deck est un paquet de cartes et un building est une construction, ainsi dans un deck building, on est amené à construire son propre paquet de cartes au fil de la partie. Généralement, chaque joueur-se commence la partie avec un deck composé exactement des mêmes cartes. Il sera enrichi et amélioré en fonction des choix de chacun-e.

Dans Fort, nous sommes des enfants et le but est de construire un Fort ! Pour se faire, nos ressources sont des pizzas et des jouets qu’on récupère, puis qu’on dépense pour construire notre édifice. Nos cartes sont des copains qui nous permettent de faire certaines actions quand on les joue. 

Fort contient également deux règles très sympas qui rendent le jeu plus interactif. Chaque carte propose 2 actions : une action publique que les autres joueur-se-s peuvent potentiellement faire aussi (s’il-elle-s en ont les moyens) et une action privée non recopiable. On peut donc aider les autres joueurs pendant son tour, ce qui fait réfléchir…  D’autre part, à la fin de son tour, on doit choisir une nouvelle carte à ajouter à son deck et on peut le faire parmi les cartes des autres joueurs, celles qu’ils n’ont pas utilisé à leur tour ! Donc, quand on joue, on réfléchie aussi avec ce paramètre et parfois, on joue une carte dans le but de ne pas se la faire piquer par une personne qui la convoite !

Nous aimons aussi beaucoup Fort pour ces superbes illustrations ! Le jeu est beau et coloré, et pour nous, cela apporte énormément au plaisir de jouer. Vous l’aurez sans doute tout de suite repéré, l’illustrateur est Kyle Ferrin, réputé notamment pour le jeu Root

Seul bémol : Le jeu contient un certain nombre de micro-règles et le livret de règles a quelque part d’ombre. Ainsi, vous vous poserez pas mal de questions lors de la première partie et vous pourrez même avoir besoin d’aller voir quelques F.A.Q sur Internet si vous êtes quelqu’un de pointilleux. Passée cette première étape, le jeu reste très abordable et propose des parties assez courtes. 

De Grant Rodiek, Illustré par Kyle Ferrin
De 2 à 4 joueurs
A partir de 10 ans
Pour des parties de 30 à 60 minutes
25,90 € chez Philibert 


Insomnia

Voici un coup de cœur qui nous a beaucoup surpris, nous ne nous attendions pas à un jeu aussi dynamique, surtout vu la thématique ! 

Ceci est un jeu de stop ou encore, mais qu’est ce que le stop ou encore ? Ce principe est assez simple. Régulièrement (et le moment où cela arrive dépend du jeu), on est amené à se demander si on arrête de jouer pour récupérer ce que l’on doit gagner ou si on continue pour gagner plus au risque de tout perdre… Ce principe qui joue avec le hasard, est forcément exaltant ! 

Ceci est un jeu combo, mais qu’est ce qu’un jeu à combo ? Ce principe est tout aussi simple. On fait une action qui déclenche une série d’actions gratuites ou de bonus sur lesquels on s’appuie pour continuer à jouer. C’est un système domino très gratifiant, car il est basé sur le principe de la récompense. 

Dans Insomnia, nous sommes le célèbre mouton des rêves. Nous tournons en rond et chaque fois que nous sautons la barrière, nous aidons une personne à dormir. Mais un cauchemar traîne sur notre route. Si nous le croisons 2 fois ou s’il saute lui-même la barrière, nous serons réveillé-e-s, ce qui mettra fin à notre tour. 

À notre tour, nous jouons une carte qui détermine la valeur de notre déplacement et nous pouvons aussi potentiellement profiter de l’action de la tuile qui se trouvent à l’endroit où nous arrêtons (s’il y en a une). Ce système permet de créer des combos qui peuvent nous amener à progresser rapidement ! 

Ces tuiles, nous en ajoutons au fur et à mesure du jeu et comme elles sont indépendantes du plateau de jeu central sur lequel évolue les moutons, elles seront agencées différemment à chaque partie. 

Lorsque nous franchissons la barrière, nous gagnons des points et nous décidons si on s’arrête là ou si on prend le risque de refaire un tour. Au début de la manche, la question se pose à peine, mais au bout d’un certain temps, il va falloir faire la balance entre son envie de marquer des points, la peur de se faire dépasser par les autres et le danger que ce choix occasionne.

Lorsque l’on gagne une manche, en fait, on ne gagne pas de points de victoire, mais on recule son oreiller sur la piste de score. Et l’on gagne la partie lorsque son marqueur de score rencontre son oreiller. Ce principe est aussi simple qu’original. 

Ce jeu est très interactif, car on regarde sans cesse ce que font les autres pour pouvoir les dépasser

Les règles sont faciles à prendre en main. Le jeu peut être joué par toute la famille sans développer forcément de réelles stratégies. Mais ce n’est pas pour autant un jeu pour enfants, des adultes peuvent aussi y réfléchir pour optimiser au mieux leurs jeux. 

De Neil Kimball, Illustré par Zoé Plane
De 1 à 4 joueurs
A partir de 10 ans
Pour des parties de 30 à 60 minutes
29,90 € chez Philibert 


Living Forest

Ce jeu a beaucoup de succès auprès de joueur-se-s, car il mélange intelligemment plusieurs systèmes : Deck Building, Stop ou encore, Acquisition de ressources, Course. 

Dans Living Forest, nous incarnons des esprits de la forêt qui feront appel à des animaux et à des arbres pour éteindre des feux lancés par un esprit malveillant. Le jeu est donc dans un univers assez mignon, mais il est très riche et plutôt stratégique. 

Nous jouons sur plusieurs fronts en même temps et il y a 3 façons différentes de gagner, ce qui permet de varier les stratégies et les approches au fil des parties !

Chaque joueur-se-s disposent d’un deck de cartes qui représentent des Animaux de la forêt, d’un plateau personnel sur lequel on mettra des tuiles Arbre, d’une petite figurine en carton qui coure sur une piste encerclant les feux qu’il faudra éteindre. L’auteur de ce jeu ont été très généreux !

À son tour, on peut acheter des nouvelles cartes Animaux, acheter un Arbre, faire avancer sa figurine dans le cercle (ce qui a des conséquences) et/ou éteindre un feu. Ça fait pas mal d’options ! 

On dispose de deux ou une action à son tour, cela va être déterminé par un système de stop ou encore. En début de tour, tout le monde va tirer des cartes de son paquet personnel. Ces cartes vont donner de la force aux actions possibles, mais certains animaux sont solitaires. Si on en tire trois, on ne pourra faire qu’une seule action au lieu de deux ! 

Les cartes permettent donc d’atteindre une certaine valeur pour chaque action, les arbres donnent des valeurs permanentes utilisables à chaque tour, le déplacement de la figurine permet de débloquer une action et surtout de piquer à d’autres joueurs des jetons bonus, si on les dépasse.

Malgré la variété des actions possibles, ce jeu est accessible autant aux adultes qui essayeront d’optimiser une stratégie, qu’aux enfants qui trouveront toujours de quoi faire !

À noter que Ludonaute, la maison d’édition propose de télécharger sur son site un Mode Solo. Les règles y sont légèrement différentes et c’est un véritable challenge ! 

 De Aske Christiansen, Illustré par Apolline Etienne

De 2 à 4 joueurs
A partir de 10 ans
Pour des parties de 30 à 60 minutes
32,50 € chez Philibert 


Petits Peuples

Voici un jeu de construction très interactif ! 

Dans Petits Peuples, chaque joueur-se incarne un petit peuple et nous construirons ensemble une (petite) ville dans un jardin abandonné. 

Notre ressource, ce sont les habitants de notre peuple et nous les utilisons pour construire des étages de bâtiments sur des cases de terrains.  

Nous ne le ferons pas cela par hasard. Nous construirons stratégiquement afin de remplir des objectifs publics plus rapidement que les autres et ainsi gagner des points. Nous avons également des objectifs cachés. 

En plus de construire, nous pouvons aussi déconstruire des bâtiments pour gagner à nouveau des habitants et construire ailleurs. Nous pouvons aussi piquer le bâtiment d’un adversaire. 

Ceci dit, l’endroit où nous construisons à un impact direct sur le jeu du joueur suivant. Le plateau est divisé en 7 territoires. Chaque territoire est divisé en 7 emplacements qui représentent les territoires en miniature. Ainsi, en choisissant l’emplacement de son action, on détermine dans quel territoire jouera la personne suivante. Et ce n’est pas tout ! À plus de 2 joueurs, on choisit également qui joue après nous ! 

C’est le jeu le plus stratégique et calculatoire que nous présentons dans cet article. On est amené à choisir parmi plusieurs idées, celle qui sera la meilleure, on réfléchie donc assez dans ce jeu, sans que le hasard vienne trop nous perturber. 

Des enfants peuvent aussi prendre plaisir à y jouer. Les règles sont simples, les tours sont fluides et l’on peut aussi s’amuser à construire des bâtiments sans élaborer une grande stratégie. 

De Nathalie et Rémi Saunier, Illustré par Maxime Morin
De 2 à 4 joueurs
A partir de 10 ans
Pour des parties de 1 heure
44,90 € chez Philibert 


Nous tenons à vous proposer des articles de qualité, sans publicité ! Néanmoins, les meilleurs observateurs auront remarqué que dans cet article se trouvent certains liens d’affiliation. Ainsi, si vous achetez un jeu en cliquant sur ces liens, nous obtiendrons un petit pourcentage. Nous ne recevons pas de quoi avoir un salaire, mais juste de quoi rembourser les frais liés au site ! Bien sûr, nous continuerons à vous présenter uniquement des jeux ou expériences que nous aimons véritablement.