photo couverture chronicles of crime JEU SOCIETE
Lucky Duck Games

Chronicles of Crime

date du test mai 2019 | auteur Virginie [ OWAG ]

1 à 4
joueurs
26
prix total
12 ans
à partir de

Chronicles of Crime est un jeu coopératif d’investigation policière. Sa particularité, dirais-je même, son originalité est de mélanger jeu de société et application mobile de façon très équilibrée. Et grâce à cette dernière, les joueurs pourront inspecter les scènes de crime grâce à des reconstitutions en réalité virtuelle (3D), afin d’y sélectionner les objets qu’ils souhaitent analyser dans leur enquête.

jeu CHRONICLES OF CRIMES images animées d'une scène de crime
Extrait de l’application du jeu (provenant du site de Lucky Duck Games)

 

Et comme cela fonctionne ?

Côté jeu de plateau, la boite contient des cartes et des illustrations représentant des personnages, objets, indices et les lieux d’investigations, ainsi que 4 spécialistes que l’on sera amené à consulter régulièrement. Sur tous ces éléments sont imprimés des QR codes à scanner qui feront donc le lien entre le jeu de plateau et l’application.

C’est simple, efficace et très malin car les cartes ne contiennent aucun texte et peuvent donc être réutilisées à volonté pour une infinité de scénarios. L’idée est brillante.

Côté application, pour avancer dans l’enquête, l’équipe flashe donc tout simplement les QR codes et navigue ainsi dans l’histoire. Si c’est un lieu, vous y découvrirez des personnages, objets et indices, matérialisés sous forme de cartes que vous ajouterez à votre plateau de jeu. Si vous flashez un personnage, il vous communiquera certainement des informations qui, suivant le même principe, prendront la forme de cartes indice ou objet à collecter. Plus intéressant encore, lorsque vous interrogez un personnage, vous choisissez véritablement le sujet à évoquer avec lui.

 

Et comment cela se joue ?

C’est aux joueurs de choisir comment évoluer dans leur investigation en choisissant ce qu’ils veulent flasher. Il n’y a donc pas de tour de jeu, ou d’autres particularités à respecter. Comme pour Détective, je ne préconise pas de jouer à ce jeu avec une personne ayant un fort leader ship, car elle pourrait prendre contrôle du jeu en gardant le smartphone en main et en imposant l’ordre des QR codes à flasher, donc de l’avancée de l’intrigue.

Au fur à et à mesure de leur progression dans le jeu, les joueurs dessineront donc une map’ avec les informations qu’ils auront glanés au cours de leur enquête. Ce sera une grande aide mémoire, un support de réflexions et de discussions, tandis que l’intrigue narrative se déroulera sur l’application.

Car autre point fort de Chronicles of crimes, chaque scénario contient des rebondissements ! Au cours du jeu, des personnages peuvent disparaître, se volatiliser dans la nature ou trépasser, car d’autres crimes en rapport avec l’intrigue pourront avoir lieu. Vous venez d’interroger un personnage important pour l’enquête et compter retourner le voir car il vous manque une bribe d’info ? Trop tard, il vient de mourir dans une explosion de gaz ! D’ailleurs, les personnages peuvent également vous mentir lorsque vous les interroger. Surtout ceux qui ont des têtes de voyou, des balafres ou un sourire en coin, méfiez-vous. Il faut également choisir le moment où l’on souhaite faire ses interrogatoires. Vous souhaitez rencontrer un dealer dans son bar favori ? Préférez y aller à partir de 21h, car à 15h, il n’y sera pas. Tous ces petits détails viennent pimenter le jeu et lui donner beaucoup de corps.

 

Jeu CHRONICLES OF CRIME vue du plateau

 

Pour résoudre une enquête, les joueurs disposent d’un temps donné par le commissaire qui vous assigne l’affaire en début de jeu. Nous n’avons pas ressenti beaucoup de stress à cause de cette contrainte. Le commissaire peut à un certain moment vous demander votre rapport, mais nous ne nous sommes pas senties oppressé par le temps. Comme écrit plus haut, le facteur temps est donc surtout mis en valeur par des rebondissements inattendus.

Lorsque les joueurs pensent avoir résolus l’affaire qui leur a été confié ou lorsque le commissaire réclame son rapport, ils répondent à des questions précises en flashant les QR codes des éléments qu’ils ont trouvé. Ils obtiennent ainsi une note sur 100.

Le jeu de base contient 6 scénarios : 1 tutoriel pour la prise en main et 5 investigations ayant différent niveau de difficulté. Certaines scénarios sont liés par une histoire globale. Ainsi, il est préférable de noter et retenir l’évolution de ces scénarios afin de profiter au maximum de l’histoire.

 

Ce jeu n’a pas de points négatifs ?

D’une histoire à l’autre, des personnages piochés peuvent avoir des identités différentes. Le visage du dealer meurtrier d’une histoire peut devenir un flic infiltré  dans une autre. C’est un peu confondant. Mieux vaut donc ne pas enchaîner les scénarios pour ne pas risquer de confondre les histoires et les visages.

D’autre part, pour résoudre certaines enquêtes, l’application demande d’accomplir des actions, ce qui peut ne pas être évident, car la façon de s’y prendre n’est pas forcément explicites.  Ainsi, il peut y avoir des temps morts, où l’on a tous les éléments, tous les informations pour résoudre l’affaire mais sans savoir comment apporter les preuves pour appuyer ses thèses. Alors, on tâtonne, on essaie des liens improbables pour voir si cela provoque une réaction, un rebondissement.

 

Jeu CHRONICLES OF CRIME PERSONNAGES gros plan

 

Malgré cela, Chronicles of crime est un jeu de société très prenant qui plonge littéralement dans les investigations. Je me suis même retrouvée peinée par la mort d’un personnage. J’aime surtout ce principe de narration permettant de découvrir une histoire par des interactions constantes avec ses protagonistes. Cela implique fortement les joueurs tout au long du jeu. Et l’esthétique générale du jeu est vraiment beau, c’est un plaisir de s’y plonger.

Chronicles of crime est un jeu de société d’enquête beaucoup moins complexe que Détective, il est tout à fait possible d’y jouer en famille. Mais il faut quand même prendre en compte le fait que les histoires sont très glauques.

Auteurs : David Cicurel
Illustration :  Matijos Gebreselassie
Éditeur : Lucky Duck Games

Découvrez nos dernières chroniques de jeux

owag
Jeu de société
Les 16 jeux de société de la collection Pandemic
1 à 6
joueurs
18 à 72€
/ personne
60 mn
/ partie
Asmodee
owag
Enquête
Dossier Cendres
1 à 6
joueurs
15 à 25€
/ personne
4 h
/ partie
Attrape l'assassin
owag
Jeu de société
[ confinement ] Jeux de société gratuits en Print & Play
1 à 6
joueurs
0€
/ personne
60 mn
/ partie