• Un décor Renaissance très original.
  • Des énigmes classiques, mais très agréables à résoudre.

Grâce à la machine à voyager dans le temps ultra secrète d’Artimus, nous avons mené une enquête durant la Renaissance Italienne : à Naples au XVIe siècle. Voici une destination de mission plutôt originale !

Nous avons réussi à rapporter quelques images (c’est décousu, mais que voulez-vous, les images tirées des voyages temporels peuvent l’être… ) :

 

Enquête dans les appartements d’un prince compositeur et meurtrier

Le scénario de Ultime Madrigal se base sur une histoire vraie. Carlo Gesualdo, dont nous allons inspecter le domicile, était un compositeur membre de la noblesse italienne. Il est devenu très connu, non pas pour ces madrigaux (pièces musicales à plusieurs voix), mais pour avoir assassiné sa première épouse et son amant, surpris tous deux durant… l’acte.

A cette époque à Naples, ayant droit de vie et de mort sur sa femme, un homme ayant surpris son épouse dans une telle posture pouvait la tuer pour sauver son honneur, car il était considéré qu’une femme adultère méritait la mort. Mais la violence de ce meurtre-ci était telle qu’on en parla dans tout le royaume et même au Vatican. On le romança aussi beaucoup durant les siècles suivants, si bien qu’on parle encore de l’assassin et de sa musique de nos jours.

Pour vous mettre dans l’ambiance de l’époque, voici :

 

Notre enquête sur ce crime d’honneur

Nous avons donc fait un petit saut dans le passé pour nous rendre dans un appartement napolitain en 1590, celui de Carlo Gesualdo et de son épouse, car ils ont disparu. Nous mettrons progressivement la main sur des lettres, qui nous permettront de comprendre indirectement ce qui s’est passé. De nature, elles sont très intéressantes, puisque notre but est d’enquêter, mais que les personnes allergiques à la lecture se rassurent, ces lettres ne sont pas indispensables pour avancer dans le jeu.

Dès qu’on entre chez Carlo Gesualdo, l’élégance et le dépouillement du lieu saute aux yeux. La première pièce est grande, mais elle ne contient que très peu d’éléments à fouiller. On scrute donc chaque recoin de l’espace pour que des idées se dessinent. Notre instinct nous a semble-t-il bien aidé en ce début de jeu, car nous avons réussi à mettre la main sur un objet très bien dissimulé sans résoudre l’énigme permettant de le découvrir. De plus, nous avons mené une action un peu farfelue au cas où , et nous avons été bien heureuses en découvrant que c’était bien ce qui était demandé. Ainsi, en escape game, comme dans la vie, n’hésitez pas à être créatif-ive !

La suite de notre aventure a été plus classique : nous avons beaucoup fouillé pour découvrir des éléments d’énigmes que nous avons associé en temps voulu. Car Ultime Madrigal est un espace game linéaire. Ainsi agir en parallèle peut être utile pour gagner du temps lorsque l’on rentre dans un nouvel espace, mais les énigmes sont à résoudre dans un ordre qu’il faudra bien suivre.

Les énigmes s’accordent bien avec la thématique. Elles sont basées sur la musique, l’observation, les jeux d’adresse… des casse-têtes sur lesquels il faudra parfois se pencher et réfléchir quelque temps, pour comprendre la logique et agir correctement. La réflexion de groupe sera ici importante afin que chacun-e donne son point de vue et construise la pensée permettant d’arriver à la solution.

Ultime Madrigal réserve aussi quelques surprises vers la fin de jeu. On découvre des espaces bien originaux qui démontrent l’esprit tordu de Carlo Gesualdo et sert une belle énigme. Par contre, malheureusement, l’issue du jeu, elle, est inéluctable et sans surprises. Mais nous n’avons pas remonté le temps pour changer le passé, un tel acte serait bien trop dangereux !

Un très bel escape game

Ultime Madrigal a été créé il y a quelques années, mais il est tout de même très agréable à jouer. Ses énigmes sont aussi élégantes que son décor. Ainsi, même si tout est très classique et que la progression est linéaire, nous avons pris du plaisir à jouer cet escape game.

Nous vous conseillons donc de jouer cette salle quelque soit votre expérience, que vous soyez débutant-e-s ou joueur-se-s accros aux escape games. Notre équipe comptait justement une personne qui découvrait les escape games avec nous, elle a autant apprécié que nous. Certes, cette salle n’est pas de niveau facile et vous aurez peut être besoin de l’aide du game master, mais si vous aimez réfléchir et si vous souhaitez vous pencher sur des énigmes bien écrites, vous aimerez très certainement cet Ultime Madrigal !