decor d'une rue parisienne
The Game

Le tremblement de terre

date du test février 2020 | auteur Virginie [ OWAG ]

3 à 10
joueurs
25 à 32
par personne
Moyen
Niveau

2020, un nouvel événement historique met en émoi la Ville Lumière, car la voici confrontée à un tremblement de terre. What ? Vu sa situation géographique, c’est somme toute improbable, mais les faits sont là : son sol tremble et certains de ses murs sont en train de tomber. Incroyable !

L’épicentre du séisme a été situé rue de la Harpe, dans le 5ème arrondissement de Paris, où nous avons été envoyés afin de sécuriser le périmètre. Cette fois-ci, la mission sera de sauver des vies en coupant un compteur électrique. Ce n’est pas très exotique, mais en y réfléchissant, c’est plutôt original.

Histoire qu’on puisse faire un peu de repérage, voici la vidéo que The Game nous avait envoyé pour nous montrer à quoi ressemble la rue dans laquelle nous allions intervenir :

À la découverte d’une vie de quartier

Pour accéder à cette jolie rue bien pittoresque, nous avions une première étape à franchir : y accéder. Le séisme a dû mettre la ville sans dessus-dessous, car pour se faire, nous avons dû agir comme si nous voulions rentrer dans un immeuble plutôt qu’en sortir. Décidément, il y a plusieurs faits bien étranges dans cette mission !

Ceci fait, j’avoue avoir poussé un gros « wahou ! » en découvrant les volumes de la rue de la Harpe, ses commerces, ses fenêtres et les vestiges d’événements récents qu’elle avait vu se produire sur son asphalte. Nous l’avons ensuite appréciée sous toutes ses coutures, cette jolie rue, car nous a eu à tout fouiller avec beaucoup d’attention pour mettre la main sur objets et informations utiles, et nous avons aussi eu l’occasion d’utiliser tout ce qu’elle contient.

Nous avons été ainsi menés de commerce en commerce, découvrant au passage des petites anecdotes sur les habitants du quartier, pour enfin trouver l’accès à ce fameux local électrique. C’est là que notre diplôme d’électriciens hors pair a surtout été utile, car la manipulation du compteur a demandé du savoir faire et une grande créativité.

Un séisme qui ne nous a pas beaucoup dérangé

Le tremblement de terre est donc centralisé sur sa rue de la Harpe dont le décor, très travaillé, épate par son réalisme. Une rue parisienne a vraiment été reproduite à l’identique, mais en version miniature, ce qui est vraiment bluffant. Les espaces intérieurs quant à eux sont beaucoup plus sobres et paraissent moins fournis. Ils sont meublés correctement, mais ils sont peu crédibles quand on y réfléchit. Cela n’impacte pas le game play, cependant, comme ils ne semblent pas aménagés correctement pour accueillir leurs clients ce qui contraste terriblement avec le soin mis dans le réalisme de la rue.

 

decore rue parisienne avec commerces

De façon générale, on peut être déstabilisé pour la fouille, ne sachant trop où fouiner, d’autant que les objets à trouver sont très bien dissimulés. Il s’agira de mettre la main sur des éléments concrets ouvrant des espaces, comme des clés par exemple, mais aussi des objets comportant des informations à exploiter à un moment du jeu pour trouver la solution à une énigme, comme lors d’un travail d’enquête.

J’ai d’ailleurs l’impression que nous avons plus mené un travail d’investigation que celui d’un technicien électrique. Nous avons endossé ce rôle pour des manipulations forts appréciables en fin de jeu, mais durant les 9/10 de l’escape game, nous avons surtout recherché et analysé des informations, puis effectué des déductions.

Nous avons donc à faire à des énigmes de réflexion très concrètes qui s’intègrent parfaitement au décor, mais qui collent finalement peu avec le contexte. Nous nous attendions à une aventure durant laquelle vous aurions à faire face à un tremblement de terre, mais nous avons été des électriciens en train de mener une enquête.

Phénomène encore plus étrange que tout cela est ce séisme en lui-même. Il avait lieu à un seul endroit de l’escape game. Il s’agissait d’un tremblement de terre de degrés 3, voire 4 sur l’échelle de Mercalli, un tremblement ressenti certes, mais rien de bien effrayant. N’était-ce pas plutôt l’effet du passage des métros sous le bâtiment ?

Une belle immersion dans de beaux décors, mais sans plus

The Game est une enseigne très prisée ayant de gros moyens et une grande expérience dans la création de salles (le Tremblement de Terre est leur 9ème création). Nous avons donc plus d’attente que pour une petite enseigne qui démarre avec un budget moins conséquent et qui n’aura donc pas forcément les moyens de réaliser toutes ses idées.

Ainsi, ce Tremblement de terre nous a un peu déçus, car à l’instar de son Métro proposant de jouer dans une vraie rame de métro ou de son Avion proposant de jouer dans une partie d’un vrai avion, nous nous attendions en toute logique à une aventure durant laquelle nous aurions été très gênés, voire pourquoi pas un peu apeurés par un séisme.

Ceci étant, c’est un bon escape game agréable à jouer. Si vous aimez la patte The Game, vous avez toutes les raisons d’y passer un excellent moment. Les énigmes sont du même acabit que celles que l’on joue dans les autres salles de la célèbre enseigne.

The Game
51 Rue du Cardinal Lemoine, Paris

8 scénario(s)

Découvrez davantage The Game

Lien vers interview concepteurs d escape games