INFIRMIERE TENANT UNE SERINGUE ET HOMME AU VISAGE BANDE
Escape Hunt Bordeaux Tourny

Le Protocole

date du test octobre 2020 | auteur Virginie [ OWAG ]

3 à 5
joueurs
21 à 29
par personne
Moyen
Niveau

Une étrange histoire court sur l’hôpital psychiatrique de Bordeaux. Il paraitrait que le lieu rend ses patients fous. Curieux, n’est ce pas ? On a aussi entendu parler d’un « Protocole », une sorte de procédure médicale top secret qui y serait expérimentée. Du coup, plus personne n’ose toquer à la porte de l’établissement. Sauf nous !

Immersion garantie dans un asile creepy à souhait

Clairement, le lieu est super glauque. Le manque de subvention dans le milieu médical se fait ici vraiment sentir. Le lieu en parait presque laissé à l’abandon. C’est terrible. La lumière chancelle tellement qu’on se croirait au bord de la coupure d’électrique et je passe les détails sur l’état des murs. Pauvres patients…

Nous avons participé au Protocole à nos dépens. Après avoir trouvé les moyens d’entrer dans les pièces majeures de l’asile, nous avons donc participé à cette expérimentation scientifique borderline sans trop le vouloir, en suivant le flow des événements. Je vous avoue que l’ambiance générale bien oppressante et les situations équivoques dans lesquelles nous nous sommes retrouvés, m’ont complétement embrouillé l’esprit. Je me souviens juste que les apparences étaient trompeuses et surtout que tout aurait pu mal finir, si nous ne nous étions pas échappés en urgence !

 

salle escape game, décor d'un asile de fou vétuste

Un escape game scénarisé comportant des rebondissements

Le protocole est un escape game 2.0. qui repose sur une histoire travaillée. Escape Hunt a ouvert à Bordeaux en août 2015, ses premières salles sont donc de première génération. Les décors y sont soignés, mais les scénarios y sont peu développés, il s’agit surtout de résoudre des énigmes développées autour de thématiques. Avec ses nouvelles salles, Le Protocole et Massacres, les joueurs se retrouvent plongés dans un escape game 2.0., c’est-à-dire une aventure qui prend forme au fil du déroulement du jeu. Les énigmes fond corps avec les décors, on s’y croirait presque et on n’est pas très à l’aise quand on doit franchir certaines portes…

De rebondissements en coups de pression. La première phase du jeu ressemble à une sorte d’exploration, on y découvre le lieu et ses installations. Puis, le jeu se complexifie grandement. Certains phénomènes font monter la peur. Mais c’est aussi ainsi que tout se dévoile, et que l’on découvre l’envers de l’asile. On se retrouve alors face à des situations que nous apportent des informations cruciales. Il faudra bien sûr savoir les utiliser tout en gérant sa peur. C’est sport !

Les cachettes à trouver et certaines manipulations sont assez brillantes. De nombreux éléments du mobilier ont été ingénieusement détournés par les patients qui devaient être adeptes de geocaching. Ainsi, reconnaître leurs ruses est vraiment exaltant. Par contre, Le Protocole en lui-même est ce qui plaît le moins lorsque l’on débriefe avec des joueurs. Il déçoit, car il scinde l’équipe et ne contient pas d’énigmes très originales. Nous, cela ne nous a pas gêné outre mesure, car l’escape game est divisé en plusieurs phases et celle-ci n’est pas la plus longue.

Par contre, certaines énigmes ne sont pas cohérentes et font très escape game. Il y en a peu, mais elles contrastent tellement avec les énigmes parfaitement intégrées au décor, que s’en est déstabilisant. C’est plutôt ça qui nous a un peu déçu, car ces énigmes plaquées nous rappellent que nous sommes seulement dans un escape game. Mais cela peut devenir positif pour les joueurs et joueuses qui ont vraiment peur et qui doivent se répéter souvent : « Ok, ceci n’est qu’un jeu, ceci n’est qu’un jeu… »

Serez-vous assez fou pour vous y aventurer ?

Nous avons beaucoup apprécié ce Protocole qui contient beaucoup de bonnes idées. Nous aimons les décors immersifs, le géocaching, les histoires bien ficelées, nous avons donc tout de suite accroché. Certes, certaines énigmes sont mal intégrées, mais on a oublié notre quotidien dans cet asile, la folie s’est donc plutôt bien emparée de nous.

À noter que c’est une salle frisson et non horreur. Les personnes, qui comme moi sont sujettes à la peur pourront la jouer. Vous ne serez pas hyper à l’aise durant tout le jeu, mais a priori, vous ne perdrez pas totalement votre self control. Nous conseillons quand même cette salle aux joueurs ayant un peu de bouteille, car la fouille est très vicieuse et les évènements qui surviennent sont assez déstabilisants. Du coup, les joueurs débutants se sentiront certainement largués dans cet environnement. La game master veille néanmoins à ce que tout se passe bien. Durant notre jeu, ses interventions ont été bien dosées. Sans être trop présente, elle a su interagir avec nous au moment les plus opportuns.

Attention : ce scénario se joue à l’adresse suivante :
68 Rue Lafaurie de Monbadon, 33000 Bordeaux

Escape Hunt Bordeaux Tourny
68 Rue Lafaurie de Monbadon, 33000 Bordeaux, France

6 scénario(s)

Découvrez davantage Escape Hunt Bordeaux Tourny

Lien vers interview concepteurs d escape games