couloir sombre et viellot
How Many Doors ?

La dame blanche

date du test janvier 2020 | auteur Virginie [ OWAG ]

19
3 à 6
joueurs
23
/ personne
Moyen
Niveau

Cela faisait un bail que nous n’étions pas tombés sur une coupure de presse aussi intéressante : une famille entière, les Snively, a été retrouvée morte à son domicile dans des circonstances, disons, bien  étranges. Quelques jours plus tard, Rose, une amie de cette famille, nous appela pour que nous lui venions en aide. Elle évoquait des phénomènes paranormaux, des bruits étranges, la sensation d’une présence dans la maison… Ni une, ni deux, nous accourûmes !

Une sombre histoire de famille

La maison des Snively avait une déco pour le moins vintage et surannée, ce qui lui donnait (selon mes goûts) un certain charme. Rose nous y accueillit avec un mélange d’empressement et de gène. On sentit tout de suite qu’elle était très mal à l’aise, qu’elle aurait aimé se trouver à 1000 lieux de là, mais qu’elle tenait aussi à comprendre ce qui s’était passé ici.

Elle prit le temps de bien nous expliquer ce qu’elle savait de la macabre histoire, comment les corps avaient été découverts et ce qui clochait dans la maison. On sentait qu’elle comptait beaucoup sur nous, alors, malgré l’ambiance quelque peu oppressante du lieu, nous nous rendîmes dans les parties de la maison où le drame semblait s’être déroulé.

Je peux vous dire que nous ne l’avons pas regretté. Le secret professionnel m’empêche de vous dévoiler ce qui se passa, et puis, avouons-le, il est aussi possible que vous ne croyiez pas, pensant que nous avons eu des hallucinations. Mais je vous assure que notre progression dans le lieu ne s’est pas vraiment faite dans le calme et l’harmonie, car il est fort possible que nous ayons fait quelques rencontres….

femme avec long cheveux

 

Bienvenu dans une vraie maison hantée !

« La Dame blanche » est un escape game interdit aux -14 ans, et pour cause, on n’y rencontre certes rien de gore, mais on y vit de très belles frayeurs ! Cela vient du fait que l’immersion est ultra poussée dès l’entrée dans la maison. Tout a été pensé pour que les joueurs ressentent le scénario comme véritable, oubliant qu’ils sont là pour jouer à un jeu.

Le résultat est clairement au rendez-vous. De la décoration générale au moindre accessoire, jusqu’à l’objet que vous aurez en main pendant votre enquête, tout a été minutieusement réfléchi. Le game mastering est lui-même savamment travaillé pour vous permettre d’apprendre progressivement l’histoire à un rythme bien dosé, non seulement pendant le brief, mais aussi durant toute l’investigation.

Si vous souhaitez un aperçu des décors, voici la bande-annonce de l’escape game :

Des énigmes à la portée de tous

Comme l’ambiance générale de « La Dame blanche » peut être difficile à gérer nerveusement, How many doors ? a conçu intentionnellement des énigmes au niveau relativement facile. Les joueurs sont censés comprendre rapidement ce qu’ils doivent faire. Par contre, la mise en pratique peut s’avérer complexe à la vue du contexte. Certains joueurs se lanceront à la queue leu leu, d’autres formeront un groupe compact d’âmes fusionnées, il est également possible que l’on se consulte indéfiniment sans réussir à se décider sur qui sera le.a plus brave. Dans notre groupe de 4 joueurs, deux peureuses s’accrochaient à deux téméraires pour se déplacer, si bien que notre jeu a été relativement fluide. Ainsi voilà, vous êtes prévenus.

Dans ce contexte tamisé par la peur, vous rencontrerez essentiellement de la fouille visuelle et des manipulations assez cohérentes avec le sujet. Il faudra également être constamment à l’écoute, toujours bien concentré sur la narration afin d’atteindre votre but. D’ailleurs, dans « La Dame blanche », il n’y a pas vraiment de chrono : oubliez tout de suite la notion des 60 minutes de jeu. Vous avez une mission à accomplir et vous l’accomplirez à votre rythme. Ainsi, lorsque nous avons joué cet escape game, nous avons fait un minimum de temps de 35 minutes, tandis qu’une équipe bloquée par la peur est allée jusqu’à 75 minutes.

Entre l’escape game et l’expérience immersive

Nous avons un goût fort prononcé, pour ne pas dire que nous adorons, ce type d’escape game ! Nous aimons vivre une aventure, comme si nous plongions dans une histoire dont nous serions des personnages ainsi qu’être portées par un scénario et résoudre des énigmes censées et cohérentes. Nous aimons les escape games qui sont accessibles à tous types de joueurs, des passionnés aux joueurs pour qui c’est la première fois.

Il s’agit là d’un vrai coup de cœur pour « La dame blanche » malgré le fait que oui, ça fait très peur (si l’on est sensible aux fantômes bien sûr). Ainsi, mieux vaut bien choisir son équipe afin que les réactions de ses membres soient équilibrées et ne pèsent pas sur le plaisir du jeu. Ceci fait, nous vous conseillons plus que largement de vous risquer à pénétrer dans cette sombre demeure !

 

Découvrez davantage How Many Doors ?

Lien vers interview concepteurs d escape games

Découvrez les meilleurs escape games de la région