ile au milieu de l'océan
Quest Factory

Cannibal Island

date du test novembre 2019 | auteur Virginie [ OWAG ]

3 à 5
joueurs
20 à 40
par personne
Moyen
Niveau

Je n’étais pas très à l’aise dans ce bateau qui nous menait sur cette île, voire même pas à l’aise du tout. La réputation de l’endroit est terrible. Il est question de cannibales, de sorciers, de magie noire…

Nous avions été missionnés pour y retrouver un trésor caché, ce n’était pas une première pour nous, mais avant même de débarquer, mon cou imaginait déjà la sensation piquante d’une petite fléchette empoissonnée tirée du premier buisson croisé…

Et bien mon pressentiment était mauvais, notre arrivée s’est faite dans des conditions plus catastrophiques encore. Par contre, c’était un mal pour un bien, car cela nous a permis de nous rapprocher tout naturellement du lieu que nous recherchions.

 

peinture cannibales

 

De là, l’équipe d’aventuriers que nous sommes a dû apprendre à décoder en urgence les biens culturels des habitants singuliers du coin (a.k.a les cannibales) et à les utiliser à notre avantage. Nous avons aussi eu à faire fi de notre aversion naturelle pour le dégoûtant et à utiliser des objets que nous n’avons pas d’ordinaire en mains. Et comme toujours, il a suffi de nous mettre dans le bon état d’esprit pour que tout coule et que la mission soit accomplie avec brio.

Quest Factory : une très bonne fabrique à escape game

En franchissement pour la seconde fois les portes de Quest Factory, nous nous attendions à aller vivre un escape game d’un certain niveau de difficulté, comportant des énigmes très originales et un tant soit peu complexes. Il faut dire que leur première salle, Opération Balkan, comporte des énigmes singulières et un humour un peu vache qui surprend le joueur et qui nous avait plutôt impressionnées.

Cannibal Island est en réalité plus simple et classique que sa grande sœur. Et c’est un choix délibéré des créateurs qui souhaitent proposer aux joueurs des expériences totalement différentes en tout point.

Ceci dit, nous avons pris un grand plaisir à arpenter l’île cannibale. Les décors sont super bien travaillés et les espaces de tailles très respectables : à 5 joueurs, nous avons pu nous déplacer aisément. Travaillés du sol au plafond, tamisés par une lumière qui paraît presque naturelle, les espaces transportent d’emblée à l’autre bout du monde. D’autant que l’introduction de départ, toute particulière, plonge d’entrée de jeu au cœur du problème qu’on redoute. Tout est donc là pour que la magie opère dès les premières minutes de jeu.

 

peinture de cannibale repas

 

Signalons, si cela est nécessaire, que sur une île, vous ne serez pas à l’aise en talon aiguille ou chaussures Richelieu. Sans devoir revêtir pour autant tous vos apparats de randonneurs aguerris, nous vous conseillons de vous habiller de manière décontractée pour que vos vêtements ne soient pas un frein dans l’appréciation de certains aspects très sympas de la salle.

Sang pour sang sans peur

La salle ne fait pas peur, mais les objets que l’on y croise ne laissent place à aucun doute sur les goûts culinaires de ses habitants. Ces « objets » m’ont d’ailleurs vraiment épatée, ils ont été fabriqués avec un grand soin du détail, si bien que nous les avons manipulés avec autant d’excitation que de dégoût.

Cet escape game donne également l’occasion d’utiliser des éléments peu courants. Ces manipulations sont très originales et flirtent avec une certaine folie, soyons honnête. L’une d’elles nous a particulièrement épatés, même si oui, ce que nous avons été amené à faire est tout à fait logique en fait.

Les énigmes en elle-mêmes, sont donc accessibles sans être simplistes pour autant. Les joueurs expérimentés retrouveront des idées assez courantes en escape game, mais très bien intégrées au scénario. Les joueurs occasionnels auront de quoi s’amuser avec des énigmes variées demandant une bonne fouille, un sens de l’observation plutôt aiguisé et une réflexion qui rentre toujours dans un cadre logique avec l’environnement.

Tous ces ingrédients nous ont permis de passer un excellent moment à résoudre des énigmes bien ficelées, intelligentes, et à rencontrer régulièrement de très bonnes surprises. Et malgré la thématique rougeoyante, cette salle contient un passage que j’ai trouvé beau et poétique. Notre mission a pris un joli tournant plus exaltant que le simple vol d’un trésor caché à une tribu autochtone.

Quest Factory
4 Rue des Petits Hôtels, PARIS

2 scénario(s)

Découvrez davantage Quest Factory

Lien vers interview concepteurs d escape games