PERSONE QUI CRIE DERRIERE UNE PLANCHE EN BOIS
Hominum

Tombeau

date du test septembre 2020 | auteur Alex [ OWAG ]

1
joueur
18
par personne
Moyen
Niveau

 

Un effort minutieux apporté à ce tombeau

Des détails et une véritable mise en scène accueillent le joueur solitaire. Si la finalité de cette mise en scène est bel et bien de vous enfermer dans un cercueil si petit qu’il ne peut contenir que votre corps, il faut applaudir la qualité des décors de ce qui se trouve à l’extérieur du cercueil. Vous passerez donc par un petit salon éclairé à la bougie qui ne manquera pas de rappeler les Vanités, ces tableaux allégoriques évoquant la mort. Vous aurez le loisir de l’observer quelques instants, avec votre bourreau (gloups), avant de vous glisser dans votre cercueil.

Le cercueil est quelque peu glaçant : vous pourrez remarquer cette forme classique du cercueil avec un épaulement, forme qui se nomme d’ailleurs « tombeau » (coîncidence? Je ne pense pas!). Vous pouvez déjà y entrevoir un tissu qui recouvre l’intérieur des parois… comme un vrai cercueil, charmant n’est-ce pas ? La pression monte d’un cran, cette terrible vision me rappelle quelques souvenirs peu joyeux.

A cet instant précis, j’ai su que cet escape game sera mille fois meilleur que Enterré vivant de Destination Danger. L’enseigne d’escape game parisienne propose un concept un peu similaire : enfermé dans un cercueil, il faut s’en échapper. Pourtant il n’y avait rien d’effrayant, du coup, l’épreuve était relativement ennuyante. Alors que Tombeau est ici une expérience immersive très forte !

Un sentiment de panique

Vous allez repousser vos limites. La mise en scène et le format du cercueil sont réalistes et une fois confiné.e dans le tombeau, vous allez véritablement vous sentir enfermé.e. Après avoir joué « Enterré vivant » sans aucun problème (tenir une heure dans une boite ne m’a pas trop dérangé), je pensais que Tombeau passerait facilement. Si je vous dis que 3 minutes après le début du jeu, j’ai eu une folle envie de crier : « A l’aide !!!!! » ? Un sentiment de claustrophobie m’a pris à la gorge, j’avais envie de frapper les parois. Mon ego m’a évidemment imposé de ne rien dire, et de continuer malgré tout.

Le début du jeu n’est pas simple, je ne peux pas spoiler les détails, mais disons que vous serez privé.e de pas mal de chose plutôt utile habituellement. Et quand au bout de 3 minutes, on est toujours dans le même état, ça glace le sang. Par la suite, le jeu s’est débloqué, comme quoi, avec un peu de sang froid, les escape games sont plus simples. Mais régulièrement, surtout lorsque je séchais sur une énigme, la panique reprenait ses droits.

Fière de l’avoir terminée : je n’ai jamais utilisé ce mot d’aide. J’ai pu terminer l’escape en 24 minutes, éreintée d’avoir lutté contre mes crises de panique refoulées. Si bien refoulées que le game master pensait que j’étais à mon aise dans ma petite boite #pokerface. J’ai bu 5 litres d’eau en sortant, mais j’étais vraiment contente d’être allée jusqu’au bout.

Un escape game pour se découvrir

Et ce sentiment de fierté m’amène à évoquer les particularités du Tombeau. Oui, il y a le challenge de tenir une demi-heure dans un cercueil. Mais pas seulement.

Que valez-vous tout.e seul.e ? Je vous l’accorde ce qui est excitant dans un escape game c’est le jeu d’équipe, la cohésion, etc. Mais on s’est tou.te.s demandé une fois ce que l’on vaut en jouant tout.e seul.e ? Seul.e avec ses propres idées qui parfois bouclent sans jamais prendre de recul ? Peut-on finir un escape sans coéquipier ? C’est une expérience intéressante et encore une fois, Hominum l’a parfaitement maîtrisé !

…oui entre deux crises de claustrophobie il peut y avoir du fun. Discussion entre moi et moi : « bon où est l’objet ? … zut je peux pas me retourner… je trouve pas… je sais pas quoi faire… j’étouffe… je vais mourir ? … hey tu es là… wow c’est beau ça !! Trop cool le code c’est bien ça…. youpi ! … je crois que je vais mourir… ».

Vous pouvez toujours jouer cette salle les uns après les autres pour vous challenger sur le timing aussi 😉

vue d'un tombeau entouré d'une chaine

Des énigmes et un jeu adaptés

Pour compenser, le niveau des énigmes est facile. Cet escape game prend évidemment en compte le contexte dans lequel vous êtes : dans un fichu pétrin ! Si on vous présente ces énigmes sur un bureau, vous pourriez les terminer en moins de 5 minutes. Ce ne sera pas le cas ici : il n’y a que 30% de victoire. Le défi ici est davantage votre capacité à vous concentrer, à ne pas perdre le fil pour avancer efficacement.

Vous serez évidemment en sécurité. Le cercueil est véritablement fermé, mais le game master ne vous lâchera pas des yeux et vous entendra. Aussi un mot clé de sortie (ou un bouton à prendre avec soi) vous permettra d’alerter le game master immédiatement pour qu’il vous fasse sortir. Cette possibilité m’a terriblement rassurée en réalité. Je savais qu’il y avait toujours une possibilité.

Un escape game inoubliable

Les escape games les plus marquants sont généralement ceux qui provoquent un maximum d’émotion : j’ai eu ma dose d’adrénaline pour l’année ici ! Si je reste stoïque devant un Cannibale de Paris ou autres serial killers, j’ai été ici déstabilisée.

Hominum nous avait déjà épaté dans Verdun 1916 : l’équipe excelle dans l’art de l’immersion et ont un sens du détails rarement égalé. Malgré la petitesse de la salle, Hominum a même réussi l’exploit de « raconter » quelque chose pendant 30 minutes par quelques « effets » très astucieux.

Cet escape game atypique l’un des meilleurs de Nice. Le concept 1 joueur en lui-même et cette mise en cercueil très réaliste font de ce jeu une expérience unique que nous vous incitons à découvrir. Bien sûr, ce n’est pas comparable aux escape games plus classiques d’une heure avec de nombreuses pièces et mécanismes, mais Tombeau est un incontournable pour ceux qui veulent se défier.

Hominum nous a confié avoir d’autres projets de salle pour 1 joueur, mais dans un contexte moins anxiogène cette fois. Vivement la prochaine aventure !

Hominum
19 Rue Miollis, 06000 Nice

2 scénario(s)

Découvrez davantage Hominum

Lien vers interview concepteurs d escape games