des toons dans cet escape game
Cinévasion

Panique à Tooncity

date du test février 2020 | auteur Alex [ OWAG ]

3 à 6
joueurs
23 à 32
par personne
Moyen
Niveau

Quoi de neuf Docteur ? Un escape game à Tooncity ! Woow, il faut y aller vite ! Arriba arriba andale arriba Yeppa !

Hé bien me voilà ravie de découvrir un escape game consacré à l’univers des cartoons de mon enfance. Je faisais partie de ces enfants attendant impatiemment le dimanche soir pour regarder Ça cartoon. Alors, nous traversons à présent l’écran de Cinévision pour plonger dans cet univers haut en couleur !

Une rencontre avec moult personnages

Rencontre ne signifie pas ici que vous allez poser pour une photo avec eux comme à Disneyland. Par contre, vous allez manipuler de nombreux objets et observer de nombreux visuels qui vont vous plonger dans une grande nostalgie si vous étiez amateur de ces dessin-animés. J’y ai même découvert des magazines que je n’avais pas connu lorsque je mesurais moins de 1m20.

Ils seront tous là, certains échappent même à ma culture tonnesque. Bugs Bunny, le ‘ros minet, Woodpecker, le diable de Tazmanie aka Taz, et bien d’autres ponctueront votre avancée dans l’escape game. L’évolution de salle en salle contribue aussi à nous plonger dans cet univers, d’un premier plongeon dans le passé, jusqu’à un monde un peu what the fuck !

Des énigmes surprenantes comme une dynamique

On n’échappe pas aux grands classiques des énigmes, pourtant ponctuellement certaines manipulations ainsi que certaines énigmes m’ont interpellé de part leur mise-en-scène (assez cohérent avec le monde du cartoon et du cinéma) ou leur nouveauté.

Néanmoins, l’une de ces énigmes me questionne puisqu’elle nécessite de la culture G. Nous étions tous de la génération capable de connaître ses grands classiques donc nous n’avons eu aucune difficulté à la résoudre, mais ce genre d’énigmes sera un véritable frein pour ceux qui ne connaissent réellement pas la bande à ces animaux colorés. La culture G semblait bannie de tous les escape games du monde, comme un pacte secret établi entre les créateurs, mais ici, ô surprise, un BANG de l’énigme : il faut avoir un petit savoir, et ne comptez pas sur un calpin caché pour mieux vous guider. Si j’ai apprécié résoudre ce jeu avec notre seule connaissance, je pense qu’il serait bien qu’à terme, une aide soit disponible dans cette salle pour permettre aux joueurs de s’aider s’ils ne connaissent pas ces Looney Toons.

Néanmoins, il y a eu 18 saisons de Ça cartoon, de 1986 à 2009 : vous avez certainement vu au moins un de ces dessins animées !

Une maturité qui décroît dans cet escape game

Au cas où vous ne l’avez pas encore compris, j’étais vraiment vraiment fan de Ça cartoon. Et puisque vous le demandez, j’aimais vraiment Bip bip et le coyote, malgré une redondance certaine et un goût pour le voyeurisme sadique. Soit.

L’atmosphère de cet escape game évolue intelligemment au fil du parcours. Les débuts sont relativement classiques, rien de très toonesque en apparence. Non, vous serez plutôt chez mémé pour regarder un premier film qui lancera votre aventure. Les canapés sont particulièrement confortables et l’envie de lancer quelques dessins animés me tiraille. Mais il faut s’y mettre : les premières minutes de fouille révèlent rapidement des éléments cartoonesques, mais rien d’incroyable.

Puis enfin, l’équipe sera propulsée dans quelque chose de plus coloré ! Puis enfin la découverte d’un objet qui sonnait comme une douce promesse d’une manipulation que j’aime. J’ai donc fait quelque chose de profondément égoïste, j’ai gardé l’objet avec moi comme un enfant à qui on ne vole pas ses figurines. Au moins, j’étais dans le thème.

Même s’il n’y a pas de véritables effets wahou, j’ai su apprécier cet environnement et j’y ai pris beaucoup de plaisir. Il faut aussi l’avouer que nous venions de jouer, quelques minutes avant, Cauchemar en chambre 7. Le contraste se pose ici.

The end

Cet escape game apporte un vent de fraîcheur, il s’agit d’une thématique rarement croisé. Pourtant, il ne s’agit pas d’un escape game pour enfant : les énigmes ne sont pas si simples et la culture G nécessaire bloquera à coup sûr les nouvelles générations. Cet escape game semble plutôt destiné aux joueurs qui veulent passer un bon moment dans un univers coloré, et ceux qui connaissent les dessins animés de la Warner Bros n’en seront que plus contents.

 

Cinévasion
147 Rue de Vaugirard, 75015 Paris, France

3 scénario(s)

Découvrez davantage Cinévasion

Lien vers interview concepteurs d escape games

Découvrez les meilleurs escape games de la région