dessin du fenetre de prison
Gamescape

Le cachot de la Bastille

date du test août 2020 | auteur Virginie [ OWAG ]

3 à 5
joueurs
19 à 29
par personne
Facile
Niveau

Parfois, il vaut mieux se taire… En cette bonne année 1703 (qui est mieux que 2020 on va pas se mentir), il est préférable de garder ses idées pour soi et de ne pas trop critiquer notre roi, Louis XIV. C’est pourtant ce que nous avons fait et comme il a des oreilles partout, nous voilà emprisonnés à La Bastille. Pire encore, dans une heure, on va être pendu. Il nous reste donc très peu de temps pour nous échapper !

Heureusement pour nous, un autre prisonnier qui avait occupé la cellule juste avant nous, a laissé des indices un peu partout pour aider les prochains détenus à s’évader. Cela nous a été plutôt salutaire. En fouillant, nous avons trouvé des objets à assembler et des documents nous permettant d’ouvrir notre cellule, puis de trouver le moyen de sortir de la prison. Cela nous a demandé un peu de réflexion, mais au final, ce n’est pas cher payé pour avoir la vie sauve !

Embastiller dans une prison rustique

Le cachot de la Bastille a été créé il y a déjà quelques années, il a d’ailleurs reçu un prix au Escape game Award en 2015. La salle est donc un escape game dit de « première génération » dans sa structure. Il ne contient pas de mécanismes, mais des énigmes logiques dont la résolution permet d’ouvrir des cadenas. Ainsi, si vous appréciez uniquement les escape games high tech, passez votre chemin, celui-ci n’est pas vraiment fait pour vous. Nous vous invitons plutôt à lire notre chronique de Gentleman Cambrioleur, un escape game de la même enseigne mais avec beaucoup de mécanismes électroniques. Par contre, si vous aimez les énigmes plus traditionnelles ou si vous appréciez tout type d’escape game sans distinction, c’est autre chose, ce cachot pourrait vous convenir.

La décoration sobre de la salle correspond bien de l’image que l’on peut se faire d’une vieille prison française. La pièce voûtée est faite de grosses pierres apparentes qui semblent humides, le mobilier très simple est composé de bois et de fers. C’est épuré et aussi très efficace pour créer l’atmosphère voulue. D’ailleurs, Gamescape n’a pas installé d’écran dans la salle. Pour indiquer l’heure, une horloge sonne toutes les 10 minutes et le game master donne des indices via de petits haut-parleurs.

 

homme assis sur un banc derrière des barreaux de prison

Quand tu te retrouves littéralement mis aux fers

Mais revenons sur la présence de fer, j’y tiens. Celui-ci vous gênera beaucoup en début de jeu (surtout pour Alex, et être reliée à quelqu’un qui peste contre son fer c’est un challenge en soi… #doublepeine). Il vous ralentira et vous devrez trouver un moyen de vous en soustraire rapidement pour gagner en liberté. Sinon, il faudra bien vous entendre avec vos co-équipiers et apprendre à vous synchroniser ou à gérer les tensions (d’Alex…) , ce qui n’est pas donné à tous !

D’ailleurs, la communication est importante dans cet escape game. Il n’y a pas un grand nombre d’énigmes, mais celles-ci sont toutes basées sur la déduction et la logique, ce qui demande selon moi, de mener une réflexion en équipe. Bien sûr, ce n’est pas obligatoire, mais je le conseille fortement, car une complémentarité des points de vue est toujours plus efficace dans des salles comportant ce type d’énigmes. Les matheux se sentiront également à priori à leur aise pour résoudre certains puzzles.

Côté fouille, les amateurs auront de quoi chercher des objets et informations plus ou moins dissimulés. Des trompe l’œil pourront vous jouer des tours et à ce propos, Gamescape a créé une cachette plutôt vicieuse qui donnera du fil à retordre, même aux meilleurs fouilleurs. Par contre, les adaptes de manipulation risquent d’être déçus car cette prison en contient peu.

Un escape game classique pour découvrir les jeux d’évasion

Le Cachot de la Bastille est la salle la plus facile d’accès de Gamescape. Elle est donc plutôt accessible et faite pour les équipes débutantes. Ceux et celles qui souhaitent découvrir les escape games et sont attirés par la résolution d’énigmes de pure logique y passeront un très bon moment. Ils découvriront les premières joies en escape game qui consistent à trouver les codes permettant l’ouverture de cadenas, jusqu’à accéder à l’ultime clé permettant la sortie.

Aujourd’hui, on vante les escape games très immersifs, où le scénario est très présent et les énigmes intégrées au décor, mais pour débuter, il peut être moins déstabilisant et tout aussi agréable de jouer un escape game classique comme celui-ci.

Gamescape
17 Rue de la Pierre Levée, 75011 Paris

3 scénario(s)

Découvrez davantage Gamescape

Lien vers interview concepteurs d escape games