FEMME EN SOUS VETEMENT ROUGE EN PREMIER PLAN ET SALON
Wanderlust

L’affaire DXK

date du test septembre 2020 | auteur Virginie [ OWAG ]

2 à 5
joueurs
27 à 45
par personne
Moyen
Niveau

Nous sommes Les Nettoyeurs, l’Agence qui efface les traces avec efficacité, discrétion et professionnalisme. Aujourd’hui, nous nous rendons à l’Academ’X, un club libertin, car son tenancier a fait appel à nos services.


Devant la porte de son établissement, il nous explique qu’un de ses clients réguliers, un homme politique célèbre, risque son image à cause d’une fuite. Des journalistes à la recherche de scoops s’apprêtent à venir fouiner : nous avons moins d’une heure pour effacer les traces de son passage avec efficacité, discrétion et professionnalisme. OK.

Rien que l’entrée dans les lieux vaut le déplacement. Nous agissons avec tact pour pouvoir accéder aux profondeurs de l’établissement. Une fois à l’intérieur, le rythme est pris. Nous explorons tous les recoins du club libertin, son bar et ses salles de jeux coquins. Nous y découvrons un matos assez varié que nous manipulons très souvent. Mettre la main sur toutes les preuves des pratiques de notre homme n’a pas été forcément aisé, car Monsieur les avait bien souvent cachées dans des espaces cadenassés. Il nous a donc fallu résoudre quelques énigmes pour accomplir notre mission.

ombre d'une stripteaseuse

Les escape games érotique sont plutôt rares

Il existe 2111 salles d’escape game en France à l’heure de la rédaction de cet article, mais la thématique érotique est très peu exploitée. Seules 2 salles tirées de 69 nuances de Grey (à Paris chez Destination Danger et à Montpellier chez Mission Exit) proposent ce type d’aventure. Apprendre qu’une nouvelle enseigne a l’audace de s’y frotter est donc une bonne nouvelle. Par contre, le titre de sa salle nous a rendu perplexe et la position dans laquelle se retrouvent les joueurs encore plus. A l’heure où les langues se délient et que les victimes d’agresseurs sexuels sont enfin écoutées, il est surprenant de se retrouver engager à veiller sur l’image médiatique d’un prédateur sexuel qu’on préférerait voir balancer.

Le scénario est surtout un prétexte car l’escape game L’affaire DXK n’est pas vraiment lié à l’affaire DSK et n’a pas grand chose à voir avec le film pornographique opportuniste DXK, qui s’était très librement inspiré du scandale. Il s’agit juste de récupérer un certain nombre d’objets dans un club libertin qui sont la preuve de pratiques sexuelles osées. Il y a bien une petite blague en début de jeu (un élément montre qu’une autre personnalité politique fréquente le lieu), mais au cours de la partie, on est tellement focalisé sur les recherches et les manipulations qu’on oublie rapidement de qui il est question !

Un petit club libertin qui dispose d’une grande variété d’accessoires

Côté immersion, le club nous plonge bien dans l’ambiance. Il est tamisé à souhait, les objets et mobiliers sont totalement raccords et nous mettent tout de suite dans le vif du sujet. D’ailleurs, l’entrée dans les lieux est déjà une belle introduction en soi. Puis, vous y découvrirez une grande variété de sextoy à fouiller et à manipuler à diverses occasions. Covid 19 oblige, des gants sont à disposition des joueurs pour les fouilles les plus osées. Par contre, même s’il n’y a pas d’écran pour indiquer le temps et les indices, la présence d’un grand nombre de cadenas à code fait qu’on a toujours conscience d’être dans un escape game.

Pour ouvrir ces cadenas, il s’agira de résoudre des énigmes assez classiques, mais très sympa. Tandis que la majorité de celles-ci fait appel à l’observation et au toucher, d’autres demanderont un certain sens de l’analyse. Deux d’entre elles sont assez ambiguës pour le moment et inspirent plusieurs interprétations. Et justement, nous avons passé beaucoup de temps à tordre l’énoncé de l’une d’elles dans tous les sens pour en tirer un code. Mais, comme toute salle qui vient d’ouvrir, elle est vouée à évoluer durant ses premières semaines pour améliorer sa fluidité.

Un escape game fun pour passer un bon moment entre ami.e.s

En tout cas, les énigmes sont abordables pour tous joueurs, débutants ou réguliers, à condition bien sûr de ne pas se montrer timorés. Car il est possible que vous ayez aussi besoin de vous mettre en scène à certains moments du jeu. Mais rassurez-vous, cela reste toujours soft, bien entendu. Le game master vous demandera juste de jouer le jeu d’un club libertin et libre à vous ensuite de participer.

Ainsi, voici une salle qui se prête parfaitement aux enterrements de vie de célibataire. Ni trop simple, ni trop complexe, cette salle est fun à jouer. Elle saura provoquer des situations cocasses et très probablement quelques fous rires !

Wanderlust Escape Game
5 Impasse de la Vallée de Fécamp, 75012 Paris, France

3 scénario(s)

Découvrez davantage Wanderlust

Lien vers interview concepteurs d escape games