crane, bougies et vielles photos
The Hostel

Chambre 1408

date du test octobre 2020 | auteur Virginie [ OWAG ]

4 à 8
joueurs
22 à 50
par personne
Moyen
Niveau

Ah, la fameuse chambre 1408, elle a une sacrée réputation dans le coin ! Elle file le frisson à tous ceux qui passent devant The Hostel. Paraîtrait qu’il y a 100 ans, une séance de spiritisme y a mal tourné. Ca sent le fantôme tout ça, qu’en dites-vous ?

bibliothèque avec des vieux livres

Une belle narration dans l’univers du spiritisme et de l’exorcisme

L’espace de jeu est vraiment très grand. Suite au drame que nous sommes venus découvrir, la chambre 1408 a été reconvertie en bibliothèque. C’est donc là que nous débutons notre investigation. Grâce à nos yeux de lynx, nous ne mettons pas longtemps à accéder à l’envers du décor. Sa découverte produit mon premier effet wahou : une perte totale de mes repères. Est-ce une vision créée par un fantôme ou réellement un espace immense ? Et ce n’est qu’un début. Plus nous avançons dans notre aventure, plus nous découvrons des salles aussi vastes qu’inquiétantes. Pénombre oblige…

La narration est intelligemment découpée ce qui permet de bien comprendre l’histoire du lieu. Chaque espace de cette chambre 1408 contient des bribes d’infos sur l’événement qui a mal tourné. Ainsi, nous collectons tous les éléments qui nous semblent pertinents. Après tout, c’est la base quand on souhaite faire une séance de spiritisme, n’est ce pas ? Cela nous est fort utile, nous avons pu ainsi revivre la tragédie et trouver une solution, disons…  positive pour tout le monde.

On se sent vraiment immergé dans un autre monde. La chambre 1408 était très fréquentée il y a 100 ans. Elle garde donc la décoration surannée de l’époque. De plus, on ressent dans l’air que quelque chose cloche. Même les plus sceptiques d’entre nous en sont sensibles. C’est au moment où tout vacille que l’on comprend que l’on n’est pas venu pour rien. Un fantôme communique avec les moyens dont il dispose, et celui-ci est tout autant inventif que présent. C’est à partir de là que les effets wahou s’enchaînent et que, plongés dans cette vieille histoire, on oublie totalement notre quotidien moderne.

Le premier escape game d’horreur de Bordeaux

Ouverte fin 2017, la Chambre 1408 a été une petite révolution dans le monde de l’escape game. Voici donc une salle qui met en avant l’immersion et la narration. Elle plonge les joueurs dans un décor soigné, habillé d’effets sons et lumières travaillés. Pour parachever l’œuvre (oui, l’Œuvre, n’ayons pas peur des mots), de nombreux mécanismes donnent vie aux pièces. Tout ça se rapproche très fortement de la magie du spectacle à un détail près : on n’est pas du tout passif, bien au contraire !

On n’y résout pas des énigmes, on y mène des actions ! Dites-vous que vous plongerez dans un film. En cela, vous ne rencontrerez que très peu de cadenas à code et aucune énigme sur papiers plastifiés. Votre but est de découvrir ce qui s’est passé. Donc il faut bien fouiller pour découvrir infos et objets utiles, puis être astucieux et utiliser les infos trouvées au moment opportun. Certains passages sont très inventifs, ainsi n’hésitez pas à faire preuve de créativité et à jouer le jeu quel qu’il soit.

 

inscriptions morbides sur une vieille tapisserie
On mène son aventure jusqu’à son terme. Chez The Hostel, les joueurs n’ont pas de temps imparti pour finir le jeu. On vous laisse aller jusqu’au bout de l’histoire. Par contre, il y a plusieurs fins possibles, une bonne et… une désastreuse. Il faudra donc bien suivre l’histoire malgré tout ce qui se passera autour de vous.

The Hostel propose une immersion totale

Vous quitterez votre quotidien dès que vous franchirez la porte de cet hôtel si particulier. Vous serez accueilli par un.e maitre.sse d’hôtel assez froid et placide qui vous débarrassera de vos affaires avant de vous guider à votre chambre. Aucun fou rire de gêne ne perturbera cet.te employé.e modèle. Ca pose déjà une ambiance plutôt décontenance qui favorise l’immersion. Chez moi, ça marche très bien, mon appréhension est à son paroxysme avant même d’être rentrée dans la salle.

La chambre 1408 n’est pas une salle horreur, mais plutôt une salle frisson. À son ouverture, cet escape game proposait une expérience immersive angoissante inédite. En cela, elle a créé un très grand effet sur les joueurs qui ont donné à cette chambre 1408 la réputation d’être une salle horreur. Aujourd’hui, les enseignes qui jouent avec la peur ont monté la barre de l’angoisse beaucoup plus haut. Bordeaux est d’ailleurs une ville qui aime particulièrement cette thématique. Ainsi, aujourd’hui, à la vue des salles comme La Dame Blanche chez How many doors ? ou Amy chez Closed, la chambre 1408 est plutôt accessible !

Mieux vaut y aller à plusieurs pour se serrer les coudes. Comme il est écrit très justement sur le site de The Hostel, le niveau de difficulté de la salle dépendra du nombre de joueurs. Cette salle n’est pas conventionnelle et peut décontenancer à plusieurs niveaux. Il n’est pas du tout évident de savoir comment agir pour mener à bien une histoire quand on est submergé par des manifestations de fantôme ! Ainsi, nous ne conseillons pas forcément aux équipes débutantes de le jouer, à moins de former une grande équipe. Cela permettra de se sentir rassurés et d’avoir une variété de points de vue. Ca peut être très utile. Inversement, comme l’escape game date un peu, les joueurs réguliers reconnaîtront les ficelles des mécanismes, ce qui fait tout de suite baisser la peur. Mais ils prendront certainement autant de plaisir que nous à vivre une belle aventure et à résoudre des énigmes bien ficelées.

The Hostel
31 Rue Pacaris, 33400 Talence

2 scénario(s)

Découvrez davantage The Hostel

Lien vers interview concepteurs d escape games