ALICE ET CHAPELIER FOU DANS UN BOIS
Phobia

Alice

date du test février 2020 | auteur Virginie [ OWAG ]

16
3 à 5
joueurs
20 à 40
/ personne
Moyen
Niveau

Alice a franchi l’autre côté du miroir et avec un réel bonheur, nous avons fait de même, car nous avons été invités par le chapelier fou en personne à aller détrôner un orgueilleux roi noir qui sème la peur au Pays des Merveilles. Durant cette aventure quasi-onirique, nous avons été amenés à faire des rencontres bien étranges : un lapin stressé par le temps, une chenille flegmatique, des pièces d’échec qui parlent… Une sacrée expérience !

 

le chapelier fou

 

Un escape game onirique

Nous avons commencé en plongeant directement dans un terrier de lapin. Bam ! D’ailleurs, cette impression d’errer sous terre ne nous a pas quitté durant toute notre aventure tant les pièces étaient tamisées et plutôt exiguës. Mais au lieu d’une terre compacte et salissante, elles étaient fort heureusement très colorées, tapissées de végétaux et pleines de vie. Nous y avons croisé un bon nombre d’animaux et d’objets doués de la parole, si bien que lorsque nous nous mettions tous à parler, cela virait vite à la cacophonie.

Cet univers onirique était aussi rempli d’énigmes que nous résolvions en essayant de garder la tête sur les épaules, ce qui n’était pas forcément évident vu qu’il y avait beaucoup à faire. Nous avons donc souvent dû agir en parallèle, rendant service à une chenille, faisant affaire avec des arbres ou manœuvrant subtilement avec des cartes à jouer peu commode.

De fil en aiguille, je mis fin accidentellement à cette histoire sans queue ni tête tandis que mes compagnons fouillaient l’espace à la recherche d’un élément clé. Oups… Désolée ! Je cherchais juste à comprendre comment ça fonctionnait… Décidément, de A à Z, cette expérience fut tout à fait déroutante !

Un monde haut en couleurs

Le décor de l’escape game Alice est sans conteste son point fort. Il est très chargé du sol au plafond, si bien que l’immersion est instantanée. De plus, certaines pièces ont des ouvertures ou des accès très originaux et provoqueront très certainement des effets « Wahou » tant recherchés. Par contre, les pièces sont relativement petites et à 4 joueurs, nous nous sentions limite à l’étroit à certains moments.

Les joueurs sont également entourés de musiques d’ambiance, de bruits et des interventions des personnages qu’ils croisent. Cela peut donner un aspect un peu bordélique au jeu, d’autant que chaque pièce contient un bon nombre d’énigmes à résoudre. Mais cela est rattrapé par le fait que les modules sont plutôt faciles à identifier.

Ces énigmes sont joliment intégrées au décor, ce qui les rend agréables à résoudre. Par contre, elles n’ont en majorité aucun rapport direct avec l’intrigue. Ainsi, dans cet escape game, vous ne rentrerez pas dans une aventure à proprement parler avec un scénario qui se déploie progressivement. Alice est construit sur une base classique : c’est un très beau jeu d’évasion qui développe sa thématique avec beaucoup de soins, mais propose finalement une succession d’énigmes.

 

le chapelier fou et soldats cartes à jouer derrière lui

Un challenge au Pays des Merveilles ?

Par contre attention, c’est l’escape game le plus difficile de Phobia Escape Game. Vu le nombre important d’énigmes à résoudre, il est impératif de se diviser pour réussir à mener l’aventure à son terme. Celles-ci donneront sans doute peu de fils à retordre aux joueurs réguliers. Ils rencontreront les grands standards, allant des modules de logiques pures aux énigmes basées sur les sens, la fouille en elle-même étant le point le moins développé.

Inversement, des joueurs débutants risquent de se trouver vraiment déroutés par cet escape game dense et auront certainement besoin d’aide. Nous leur conseillerons plutôt de commencer par le magnifique « Les disparus » qui est plus facile d’accès et déploie véritablement un scénario.

Quoiqu’il en soit, les fans d’Alice aux Pays des Merveilles y passeront certainement un très moment. Cet escape game est un plongeon dans un monde irréel qui les fera perdre toute notion de temps et d’espace. Vous nous conseillons par contre de former une équipe réduite pour vous y mouvoir allègrement.

 

 

Découvrez davantage Phobia

Lien vers interview concepteurs d escape games